National | Par Didier Bouville

Conférence environnementale :

La vice-présidente de la FNSEA, Christiane Lambert, a estimé que « globalement le secteur agricole est satisfait », à l’issue de la Conférence environnementale. Satisfaction notamment sur la lutte contre l’artificialisation des sols. « Il y a eu un dialogue de qualité, estime Christiane Lambert, les problématiques ont été abordées de manière équilibrée, c’est-à-dire avec l’objectif de maintenir la production agricole dans le respect de l’environnement ». « Le Premier ministre s’est engagé très clairement à réduire l’artificialisation des terres alors que (…) l’artificialisation des terres, c’est moins de biodiversité et moins de production agricole ».

« Nous allons poursuivre la sensibilisation, la formation et les changements de pratique des agriculteurs » affirme Christiane Lambert qui n’est pas surprise par les décisions concernant les OGM et les biocarburants, ces décisions correspondant à ce qui avait été déjà affirmé ou prévu. « L’agriculture est reconnue comme un acteur de l’environnement et un secteur de solution » affirme la vice-présidente de la FNSEA qui rappelle que bon nombre de participants ont critiqué « le millefeuille réglementaire sur l’écologie qui correspond à rien moins que 198 décrets ». Sur la biodiversité, dont le besoin est reconnu par tous, selon Christiane Lambert, l’accord se serait réalisé sur le fait que les agriculteurs, lorsqu’ils en sont les gestionnaires, devraient être rémunérés en contrepartie.

Toutes les actualités

Sur le même sujet

Les prix des grains baissent depuis que la moisson a débuté dans l’hémisphère nord et donne un sentiment d’abondance sur les marchés. La Russie expédie rapidement sa nouvelle récolte, meilleure qu’attendue. Mais l’Union européenne reste sur le banc. © iStock-da-kuk Au terme du premier conseil spécialisé de la nouvelle campagne 2024-2025, FranceAgriMer a annoncé que la France ne produirait que 29,4 millions tonnes (Mt) de blé cette année. Sur les 4,2 millions d’hectares (Mha) semés l’automne passé, le rendement moyen serait de 69,9 quintaux par hectare (q/ha), soit 4 q/ha de moins que l’année passée. Arvalis, institut du végétal est beaucoup plus pessimiste. Selon lui, le rendement moyen n’excèderait pas 64 q/ha (versus 74 q/ha en 2023). Autrement dit, la…