Aveyron | Par Jérémy Duprat

Charte de l’élagage «Pour rester branché, élaguez»

Un slogan, une mission : améliorer l’entretien des lignes aériennes. Orange et l’association des maires de l’Aveyron ont signé la charte élagage mardi 10 mai à Moyrazès.

Jean-Marc Calvet, président de l’association des maires de l’Aveyron, Jean-Christophe Arguillère, délégué régional d’Orange en Midi-Pyrénées, en présence de Guillaume Raymond, sous-préfet de l’Aveyron et Michel Artus, maire de Moyrazès, ont signé la charte élagage.

«Pour rester branché, élaguez». C’est avec ce slogan que se conclut la vidéo d’Orange. Elle est projetée en préambule du point presse organisé par l’Association des maires de l’Aveyron et l’entreprise de téléphonie à la mairie de Moyrazès mardi 10 mai. Un rendez-vous organisé pour entériner la signature de la charte élagage. «Elle va faciliter la coopération entre Orange et les élus de l’Aveyron afin de prévenir l’endommagement des réseaux aériens grâce à une démarche collective pour entretenir de manière pérenne la végétation. Les frottements sur les câbles et les chutes de branches en cas d’intempéries sont une cause importante d’arrachages de câbles ou de dysfonctionnement sur les réseaux», explique Jean-Christophe Arguillère, délégué régional d’Orange en Midi-Pyrénées.
La principale mesure, et la plus importante, de cette charte est la mise en place d’un correspondant élagage en la personne de Christian Diblasi chez Orange. «Il est chargé d’être le lien entre l’entreprise et les élus locaux pour faire circuler l’information. Il est également un accompagnateur afin de sensibiliser les propriétaires quant à l’élagage et au respect des normes», précise Jean-Christophe Arguillère.
En outre, des outils de communication sont mis en place, comme la vidéo projetée au début du point presse, mais aussi des flyers et des affiches. Selon les chiffres d’Orange, l’entreprise débourse 500 millions d’euros par an pour les opérations préventives. Un budget en hausse de 24% par rapport à 2018. «Un élagage régulier permet de diminuer de 50% les incidents sur les réseaux. Et ce alors même que la connectivité est devenu un élément essentiel à la vie sociale et économique pour tous les territoires. Surtout ceux ruraux», défend Jean-Christophe Arguillère.
«Rester branché. Je crois que c’est devenu très important pour nos territoires ruraux», estime Jean-Marc Calvet, président de l’association des maires de l’Aveyron. «J’observe que de plus en plus de nouveaux arrivants s’installent, des nouvelles entreprises, du moins avant le 24 février. Et le critère de la connectivité est devenu primordial. Tout comme l’installation de la fibre qui suit son cours. C’est important de continuer notre travail ensemble».
Si le rendez-vous s’est tenu à Moyrarès, c’est grâce à la qualité des lignes de la commune. «Nous nous sommes lancés dans ce combat bien avant cette charte. Je suis heureux que notre travail soit reconnu», se réjouit Michel Artus, maire de Moyrazès. Pour rappel, cette charte fait suite à la signature en novembre 2021 d’une charte au niveau national entre Stéphane Richard, l’ex-PDG d’Orange, et François Baroin, l’ancien président de l’Association des maires de France.

Jérémy Duprat

Toutes les actualités

Sur le même sujet

Réunie en assemblée générale vendredi 7 juin, l’union de coopératives BEVIMAC Centre Sud a présenté une activité, spécialisée dans l’export d’animaux vifs, en progression malgré la fermeture du marché algérien et un regain de valeur ajoutée pour les animaux destinés à l’Italie. L’assemblée générale de BEVIMAC Centre Sud s’est déroulée vendredi 7 juin. La stratégie de BEVIMAC Centre Sud, union des coopératives décidée il y a 9 ans, continue de porter ses fruits. Le débouché commercial vers les pays tiers bien que conditionné aux aléas géopolitiques et sanitaires, apporte une puissance d’achat aux coopératives adhérentes, CELIA, UNICOR notamment, et permet de capter une valeur ajoutée supérieure à celle des marchés européens. Pour Pierre Terral, le président, ces bons chiffres sont…