Aveyron | Par La rédaction

CERFRANCE Aveyron Une nouvelle offre de services à la carte

Le CERFRANCE Aveyron, membre du premier réseau associatif de conseil et d’expertise comptable en France, a lancé une nouvelle offre de services, à destination de ses adhérents, qu’ils soient agriculteurs, artisans, commerçants… Une nouvelle offre qui se veut à la carte pour répondre à tous les besoins tant professionnel que personnel en termes d’expertise comptable, économique, patrimoniale, sociale, juridique mais aussi de conseil d’entreprise. Les explications avec le président, Patrick Géraud et le responsable développement du pôle conseil, Jean-Marc Lissorgues.

Le nouveau catalogue présente l’ensemble des prestations du CERFRANCE Aveyron qui répondent aux besoins actuels et futurs des chefs d’entreprise bien au delà de la seule comptabilité.

Pourquoi cette nouvelle offre de services maintenant ?
P. Géraud : «Depuis plus de 70 ans, CERFRANCE Aveyron accompagne les agriculteurs dans le domaine de la comptabilité et l’analyse de leurs résultats pour leur apporter un conseil fiscal adapté. Au fil du temps, cette mission s’est élargie à d’autres secteurs d’activité du monde rural où nous intervenons, commerçants, artisans, professions libérales… et à de nouveaux métiers d’expertise : social, conseil d’entreprise, juridique, économique, gestion de patrimoine…
Des secteurs d’activités divers, des domaines d’intervention variés qui nous obligent à organiser, à clarifier notre offre de services. C’est en ce sens que nous ressentions la nécessité, nos équipes sur le terrain comme nos responsables professionnels, de proposer une offre de services plus réactive, plus à l’écoute des besoins de nos adhérents. Les métiers de nos clients évoluent, les outils pour les accompagner doivent évoluer eux aussi !
J-M. Lissorgues : Les nouvelles technologies nous poussent à la dématérialisation des données, les nouveaux outils nous offrent une analyse plus rapide des comptes dans les entreprises, donnant une photo à un moment donné. Aujourd’hui il faut être en capacité d’aller plus loin. La gestion des entreprises se complexifie, les adhérents sont en attente d’un conseil plus poussé sur la gestion de leur patrimoine, de leurs salariés, dans le domaine fiscal, juridique… pour gagner en productivité, en performance. CERFRANCE Aveyron, acteur de référence du développement économique sur notre territoire et partenaire au quotidien des entreprises, se doit d’être en mesure de les accompagner.

Une nouvelle offre pour aider à la décision

Comment avez-vous composé cette nouvelle offre de services ?
P. Géraud : Notre ambition est de proposer une offre de services à la carte, personnalisée. Nous sommes donc partis des remontées de terrain de nos 180 collaborateurs, et d’une enquête auprès de nos adhérents. Le conseil d’administration et le comité de direction ont ouvert une large réflexion à laquelle ont été associées les équipes salariées.
De même nos délégués régionaux sur l’ensemble du territoire ont été sollicités pour travailler sur cette nouvelle offre.
J-M. Lissorgues : Nous nous sommes appuyés sur l’état des lieux réalisé par un cabinet d’audit, de notre offre. A partir de ce constat, nous avons élaboré un pro-jet collectif avec le comité de direction, les 35 collaborateurs dans les différents métiers de conseils et de comptabilité. Des rapports d’étape au fil de la construction de l’offre ont été présentés au conseil d’administration et aux délégués régionaux pour validation. Il s’agit donc d’une offre de service qui n’est pas figée dans le temps c’est-à-dire que nous pourrons la faire évoluer selon les besoins et attentes de nos clients et selon le contexte économique des métiers (la PAC par exemple en agriculture, l’impact du coût alimentaire, du coût des intrants…) et les évolutions des métiers (développement des énergies renouvelables…).

Comment s’est mise en place cette nouvelle offre ?
J-M. Lissorgues : Plusieurs phases de test ont été réalisées et l’ensemble de nos collaborateurs, comptables, conseillers, assistants comptables, personnel administratif… ont été formés à la fois pour qu’ils soient informés du contenu de l’offre, qu’ils puissent se l’approprier mais aussi pour qu’ils sachent la présenter aux clients, en faire la promotion en quelque sorte ! Depuis le lancement officiel sur le terrain en février, les retours sont très positifs, à la fois de nos collaborateurs et de nos adhérents ! Une synthèse sera réalisée à l’automne pour faire un premier bilan et réajuster au besoin.
P. Géraud : Notre ambition est bien de faire vivre cette offre de services en action, un projet en mouvement. De partager avec nos équipes, avec nos adhérents l’aspect pluri-disciplinaire de nos missions. De donner de la valeur ajoutée au travail de nos collaborateurs.

Pouvez-vous présenter les grandes lignes de cette offre de services ?
P. Géraud : Nous avons la chance d’avoir une belle diversité de métiers entre la comptabilité, l’expertise comptable, le conseil d’entreprise, le service juridique, social, la gestion de patrimoine, l’étude de filières, la prospective… Cette offre de services montre le panel de nos métiers et des prestations multiples qui en découlent. Mais aussi les liens qui se créent entre l’analyse comptable et le conseil, les besoins professionnels et la gestion des biens privés… Notre offre de services a été pensée pour accompagner nos clients tout au long de leur vie : depuis la création de leur projet professionnel jusqu’à la transmission de leur entreprise et même à leur retraite.
J-M. Lissorgues : Notre accompagnement veut prendre en compte les besoins en matière de comptabilité et de conseils des professionnels mais aussi leurs besoins à titre privé. Notre accompagnement se décline donc à plusieurs niveaux, au choix de chacun, à la carte ! Expertise comptable, conseil d’entreprise, expertise économique, patrimoniale, sociale, juridique…
Nos collaborateurs accompagnent les clients dans leur réflexion et savent les orienter sur tel ou tel accompagnement. Ils sont un interlocuteur privilégié des chefs d’entreprise dans tous ces domaines d’intervention. Au besoin, quelques formations sont aussi proposées sur la gestion de patrimoine par exemple…
P. Géraud : En proposant cette offre de services à la carte, nous voulons apporter des solutions individualisées, parce qu’il n’existe pas de modèle unique. Mais à la fin, ce sera toujours le chef d’entreprise qui prend la décision.

Un service complet

Quelques exemples concrets des prestations que le CERFRANCE Aveyron propose ?
J-M. Lissorgues : Notre service social s’est étoffé et permet d’accompagner les employeurs depuis la rédaction de contrats jusqu’à la réalisation des bulletins de paie mais aussi dans le conseil (épargne salariale, contrat d’intéressement…). Notre service économique accompagne par exemple les agriculteurs, sur les nouvelles modalités de la réforme de la PAC et leurs impacts sur les productions et les exploitations. Il planche aussi sur des études de filières, de la prospective… Le tout en lien étroit avec les organisations professionnelles agricoles (Chambre d’agriculture, organisations de producteurs, coopératives, banques, notaires…).
P. Géraud : Notre vocation ne se résume pas à un simple cabinet comptable, nos collaborateurs apportent leur expertise juridique, financière, technique… à nos adhérents… Bref un service complet !

Quelles sont vos impressions sur cette nouvelle offre ?
P. Géraud : A travers elle, CER-FRANCE Aveyron continue d’être présent dans la vie des acteurs économiques de l’Aveyron et adapte son accompagnement à leurs besoins. A travers elle, nous donnons aussi un sens, une valeur ajoutée à la mission de nos collaborateurs. Un atout dans notre politique de recrutement.
A travers cette nouvelle offre, CERFRANCE Aveyron contribue au dynamisme de l’agriculture de son territoire : nous œuvrons ensemble pour une agriculture épanouie qui saura trouver le bon équilibre entre le maintien de la production, la performance des exploitations. Pour cela nos adhérents pourront compter sur l’appui de nos équipes et leur proximité à travers nos 12 agences de territoire».

Recueillis par Eva DZ

Toutes les actualités

Sur le même sujet

Réunie en assemblée générale vendredi 7 juin, l’union de coopératives BEVIMAC Centre Sud a présenté une activité, spécialisée dans l’export d’animaux vifs, en progression malgré la fermeture du marché algérien et un regain de valeur ajoutée pour les animaux destinés à l’Italie. L’assemblée générale de BEVIMAC Centre Sud s’est déroulée vendredi 7 juin. La stratégie de BEVIMAC Centre Sud, union des coopératives décidée il y a 9 ans, continue de porter ses fruits. Le débouché commercial vers les pays tiers bien que conditionné aux aléas géopolitiques et sanitaires, apporte une puissance d’achat aux coopératives adhérentes, CELIA, UNICOR notamment, et permet de capter une valeur ajoutée supérieure à celle des marchés européens. Pour Pierre Terral, le président, ces bons chiffres sont…