National | Par Didier Bouville

Baisse du prix du lait chez Lactalis : la FNPL hausse le ton

« Nous avons informé l’ensemble de nos producteurs d’une baisse du prix du lait de 5€/1 000 litres à partir d’octobre », a annoncé, le 24 septembre, Michel Nallet, porte-parole du groupe Lactalis. « Nous assistons depuis plusieurs mois à des décrochages en série venant d’un certain nombre de coopératives, en particulier de Sodiaal », argumente-t-il. « Nous avons donc actionné la clause de sauvegarde de nos contrats pour ne pas perdre en compétitivité », poursuit le porte-parole.

La Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL) a immédiatement « très fermement condamné cette attitude suiviste qui donne des signaux plus que négatifs à toute la filière », dans un communiqué du 24 septembre. « L’entreprise Lactalis aurait-elle des problèmes de fin de mois ? », raille le communiqué. « La FNPL entend utiliser tous les moyens pour contester la décision de Lactalis ainsi que celle de Sodiaal », avertit-elle en conclusion. Une délégation de l’Association des organisations de producteurs de Bretagne et Loire-Atlantique livrant à Lactalis rencontrera le 25 septembre la direction de l’entreprise afin de discuter, entre autres, de cette baisse de prix.

Toutes les actualités
PetitesAnnonces
Divers

Recherche 2 pneus d’occasion 16-9-34 bon état. Tél 06 72 60 01 73 HR

Emplois

Recherche chauffeur expérimenté si possible pour conduite tracteur et remorque autochargeuse ensileuse pour la campagne +lisier labour et semis si intéréssé pour la saison avril mai 2024. Tél 06 24 29 86 58 Secteur 12270 La Fouillade

Sur le même sujet

Au cours des deux derniers mois, 2 % de jeunes bovins de plus que l’an passé ont été abattus alors que le nombre de vaches allaitantes réformées a diminué de 7,9 %. © iStock-Gabriele Grassl La production de viande bovine change de profil. «La relocalisation de l’engraissement en France semble porter ses fruits», observe l’Institut de l’élevage (Idele) dans une récente étude. Les sorties de jeunes bovins et génisses compensent presque la baisse des abattages de vaches allaitantes. Sur les semaines 4 à 11 couvrant les mois de février et mars, le nombre de jeunes bovins abattus était en hausse de près de 2 % par rapport à 2023, note l’Idele. Toutes les catégories d’animaux sont orientées à la hausse : +1,9…