National | Par La rédaction

Assemblée générale Sica2G Des ventes en baisse malgré des prix rémunérateurs en label

 

Assemblée générale Sica2G : Des ventes en baisse malgré des prix rémunérateurs en label

L’organisation de producteurs Sica2G s’est réunie en assemblée générale vendredi 27 octobre à Réquista, sous la présidence de Jérôme Redoulès.

Lait

Sica2G, dirigée par Jérôme Pousthomis, rassemble environ 380 éleveurs, en Aveyron, dans le Tarn et sur quelques cantons limitrophes.
En section lait, la collecte d’agnelets diminue, dans une proportion équivalente aux autres acteurs de la zone. Il y a quelques brebis en moins mises en lutte en raison du manque de fourrages lors de la fauche en 2022. Le prix moyen, de 63 €, est en baisse. Les agnelets sont engraissés par la société Ovi plateau central, dans laquelle Sica2G détient 28 % du capital social. Les agneaux finis sont revendus aux abatteurs coactionnaires de Sica2G et RAGT dans Ovi PC, dont l’abatteur Bigard à Castres entre autres.
Philippe Alazard, président d’Ovi PC, a présenté le devenir des agnelets de SICA2G, ainsi que quelques résultats techniques de l’engraissement de ces agnelets.

Viande

En section viande, l’activité a enregistré une légère diminution, avec 41 000 laitons collectés, liée principalement à la migration de troupeaux viande en cheptel laitier qui s’ajoute à des départs en retraite normaux. Les ventes sous signe officiel de qualité sont aussi en baisse, par manque de production mais aussi de consommation, avec 26 627 agneaux vendus en filière qualité (Label Rouge «Lou Paillol», IGP «Agneau de l’Aveyron»). Le taux de labellisation est tout de même de 83%. Cela laisse présager un avenir solide de la filière à condition de pouvoir réunir assez de producteurs pour permettre un approvisionnement régulier en quantité, mais aussi en qualité des points de vente. Les prix payés aux éleveurs sont en hausse en raison de la conjoncture, mais aussi grâce à une valorisation optimale. Jérôme Pousthomis encourage les éleveurs à ne pas relâcher leurs efforts, que ce soit en technique mais aussi en génétique. Le prix moyen des agneaux laitons des éleveurs engagés en démarche qualité se situe à 148,47 euros équivalent à 8,21€/kg, soit en hausse par rapport à l’exercice précédent.
Une petite activité agneau sous la mère Bio, de quelques centaines d’agneaux, a débuté au sein de Sica2G afin d’accompagner les adhérents qui souhaitent faire évoluer leur exploitation ainsi que pour accueillir de nouveaux adhérents.

Géobiologie

A la suite de l’assemblée générale ordinaire, les éleveurs ont pu apprécier l’intervention de Mme Hervé-Marty, géobiologue. Elle a présenté un exposé sur les interactions qui peuvent survenir en fonction des failles du sous-sol, des cours d’eaux souterrains ainsi que des réseaux électromagnétiques. Les éleveurs présents ont été notamment surpris par l’impact des courants vagabonds, d’une mauvaise prise de terre ou bien des courants induits sur les performances d’un troupeau. Des échanges sur ces thèmes-là ont prolongé la présentation.

Un repas, avec bien sûr de l’agneau au menu, a clôturé les travaux de l’assemblée.

La rédaction

Toutes les actualités

Sur le même sujet

De nombreuses organisations professionnelles ont réagi le 10 juin aux résultats des élections européennes et à l’annonce de la dissolution de l’Assemblée nationale par le Président de la République, Emmanuel Macron. © Actuagri CS Sur les Européennes, la FNSEA rappelle notamment que «l’agriculture française est indissociablement liée à l’Europe». Le syndicat majoritaire demande au nouveau Parlement européen «de poursuivre au plus vite le dialogue stratégique ouvert avec les acteurs du monde agricole et de formuler des mesures concrètes pour l’avenir de l’agriculture». Il demande en particulier de «remettre au premier plan l’acte de production et de faire cesser toute tentation décroissante, de stimuler la recherche et l’innovation, de faire preuve de cohérence sur les accords de libre-échange…».  La FNSEA qui…