Aveyron | Par La rédaction

Agrijob Quand les jeunes s’intéressent à l’agriculture

Pour la deuxième édition d’Agrijob, une centaine d’élèves de collèges du Grand Rodez ont été invités à découvrir le panel des métiers qui gravitent autour de l’agriculture. Objectif : susciter des vocations parmi les collégiens au moment du choix de leur orientation professionnelle.

Dans le cadre du PAT de Rodez  Agglomération (projet alimentaire territorial), un volet est dédié à la communication et la sensibilisation des jeunes publics aux métiers de l’agriculture en vue de conforter l’activité agricole et l’approvisionnement en produits locaux et de proximité, sur le territoire du Grand Rodez.
Un premier forum «Agrijob» avait été organisé l’année dernière à Druelle, ciblant un public en recherche d’emploi. La deuxième édition, qui se déroulait jeudi 9 novembre, était ouverte aux élèves de collèges publics et privés du Grand Rodez ainsi qu’à l’école de la seconde chance. Sur une journée, plus d’une centaine de jeunes sont venus à la rencontre des acteurs du milieu agricole afin de connaître toutes les opportunités professionnelles qu’offre le secteur. Et pourquoi pas susciter des vocations ?

Des partenaires mobilisés

«A travers ce PAT, nous fédérons l’ensemble des structures existantes autour de l’agriculture pour communiquer collectivement sur le potentiel d’emploi dans le milieu agricole sur notre territoire», explique Alain Rauna, vice-président à Rodez Agglomération, en charge de ce PAT. «L’idée étant de conforter les plus de 240 exploitations sur notre territoire et d’encourager toutes les initiatives pour proposer une alimentation locale, de proximité», poursuit l’élu local, confirmant la volonté politique de mener à bien ce projet. «Le projet est très motivant même s’il n’est pas facile à mener. Mais clairement, sur une population de 50 000 habitants, il y a la place d’installer encore des agriculteurs», assure-t-il. Pour cela, Chambre d’agriculture, SAFER, les structures d’accompagnement à l’installation de formation… sont mobilisés aux côtés de la collectivité.    

 Et l’un des axes stratégiques de ce PAT est de communiquer. Le forum Agrijob a rassemblé les acteurs de l’accompagnement à l’installation en agriculture, l’ADPSA, la Fédération départementale des CUMA… Ils ont accueilli pendant toute une journée, des collégiens pour casser quelques clichés sur les métiers de l’agriculture mais surtout pour leur montrer toutes les potentialités d’emploi dans ce secteur d’activité. Plusieurs petites vidéos proposées par la Chambre régionale d’Occitanie ont ainsi montré aux jeunes la richesse de l’agriculture sur le territoire, à travers le témoignage d’agriculteurs et de professionnels de l’agriculture. Puis un petit jeu de l’oie leur était proposé pour apprendre à connaître les différents métiers. Et enfin ils ont pu échanger en direct avec des producteurs installés sur le Grand Rodez mais aussi des salariés agricoles. Et ont découvert le dispositif de formations proposées sur Rodez, pour s’orienter vers les métiers de l’agriculture.

«Les retours ont été très positifs. Certains jeunes se sont montrés vraiment très intéressés par l’agriculture alors que ce n’est pas un secteur qu’ils connaissaient particulièrement», expliquent ravis, les animateurs de la journée. «Ce Forum est une chance aussi de pouvoir sensibiliser des jeunes que nous n’avons pas l’opportunité de croiser au quotidien», poursuivent-ils. «Sur plus de 100 jeunes qui ont participé à cette journée, si nous avons réussi à en toucher quelques-uns, un premier pas sera fait ! Et puis il est toujours bon aussi de rappeler d’où vient l’alimentation, que derrière il y a des agriculteurs qui font vivre un territoire. Des notions que nous oublions parfois un peu…», concluent-ils.

Eva DZ

Toutes les actualités

Sur le même sujet

Les adhérents d’APO – Alliance Porci d’Oc étaient réunis en assemblée générale, vendredi 14 juin. Lionel Tauriac, le président et Mikaël Le Gallic, directeur général, ont fait le point sur l’activité et sur les projets de la coopérative. La coopérative APO était en assemblée générale vendredi 14 juin à Rodez © APO Malgré une année 2023 plus compliquée, hausse des énergies et des charges en général, baisse de la production porcine, la coopérative APO «s’en sort très bien» selon ses responsables. «Que nous dégagions un résultat positif après cette année difficile est une vraie satisfaction», résume Lionel Tauriac.Appuyé de son directeur, Mikaël Le Gallic, le président de la coopérative explique cette bonne santé par la complémentarité entre les différentes activités…