Aveyron | Par La rédaction

Action FDSEA sur l’origine et le prix de la viande Les producteurs attendent des réponses

Vendredi 17 février, une délégation de producteurs de viande bovine de la FDSEA est allée à la rencontre de deux enseignes de la restauration rapide sur l’agglomération ruthénoise pour vérifier l’origine de la viande et les prix.

Les membres de la section bovins viande de la FDSEA sont allés à la rencontre des responsables de deux enseignes de la restauration rapide de l’agglomération ruthénoise le 17 février, afin de vérifier l’origine et les prix de la viande (photos FDSEA 12).

Depuis plus de 20 ans, avec la mobilisation et le travail des éleveurs et de toute une filière, la valorisation de la viande bovine française n’a eu de cesse de s’améliorer : progression des volumes présentés aux consommateurs dans les rayons, transparence dans l’affichage avec la création de logo «Viande Bovine Française»… les actions ont été nombreuses, et récompensées de succès.
Pourtant, les éleveurs bovins aujourd’hui craignent un retour en arrière sur ce sujet ! En effet, même si dans leurs discours, les opérateurs manifestent leurs volontés de conserver de la viande bovine française dans les rayons de grande distribution, de boucherie artisanale et de la développer en restauration, les chiffres, eux, témoignent d’une autre situation (lire en page ci-contre).
C’est, face à cette incohérence que la section bovins viande de la FDSEA de l’Aveyron s’est rendue au Mc Donald’s, rond-point de la Gineste à Rodez, et au Burger King, avenue de la Gineste, vendredi 17 février. L’objectif était de contrôler l’origine de la viande et de questionner les deux chaînes de restauration rapide sur l’application des lois EGALIM 1 et 2, en lien avec la contractualisation à l’amont et la rémunération associée des producteurs.

Un constat pas si étonnant

Une délégation de la section bovins viande de la FDSEA a donc pris la direction du Mc Donald’s. Les directeurs des restaurants de Rodez et Decazeville et d’Onet le Château et Luc la Primaube sont venus à leur rencontre. Ouverts à la discussion, ils ont montré aux éleveurs les bons de livraison indiquant l’origine de la viande. Les agriculteurs ont pu alors constater que la chaîne de restauration rapide s’approvisionne en France, en Irlande et aux Pays-Bas comme indiqué sur son site internet : «Notre viande bovine vient majoritairement de France mais aussi d’Irlande et des Pays-Bas. Diversifier les sources d’approvisionnement est nécessaire pour assurer une quantité et une qualité de production suffisantes» (source : site internet Mc Donald’s).
Les membres de la section ont, par ailleurs, demandé d’autres informations notamment sur le prix d’achat, l’âge des bovins… auxquelles ils n’ont pas eu de réponse pour l’instant. Les deux directeurs doivent se rapprocher du siège avant de revenir vers eux. De prochains échanges sont donc à venir.
Après cette première visite, la section bovins viande s’est rendue au Burger King. Le directeur n’étant pas présent sur le site, les membres de la section n’ont pas pu être reçus mais un premier échange téléphonique a eu lieu. Un rendez-vous a été programmé dans les jours à venir.

Source FDSEA 12

 Prix de la viande+action FDSEA+restauration rapide

Toutes les actualités

Sur le même sujet

Réunie en assemblée générale vendredi 7 juin, l’union de coopératives BEVIMAC Centre Sud a présenté une activité, spécialisée dans l’export d’animaux vifs, en progression malgré la fermeture du marché algérien et un regain de valeur ajoutée pour les animaux destinés à l’Italie. L’assemblée générale de BEVIMAC Centre Sud s’est déroulée vendredi 7 juin. La stratégie de BEVIMAC Centre Sud, union des coopératives décidée il y a 9 ans, continue de porter ses fruits. Le débouché commercial vers les pays tiers bien que conditionné aux aléas géopolitiques et sanitaires, apporte une puissance d’achat aux coopératives adhérentes, CELIA, UNICOR notamment, et permet de capter une valeur ajoutée supérieure à celle des marchés européens. Pour Pierre Terral, le président, ces bons chiffres sont…