Aveyron | National | Par Didier Bouville

Abattages d’urgence : «une solution doit être trouvée» [point de vue]

Lors du dernier conseil d’administration de la FDSEA, le sujet de l’abattage d’urgence a été évoqué, les responsables professionnels dénonçant le manque de souplesse du dispositif. Le point de vue de Francis Grau (notre photo), président de l’UDIVA et membre d’Interbev Midi-Pyrénées.

– Quelles sont les difficultés rencontrées par les agriculteurs sur l’abattage d’urgence ?

La profession avait demandé à ce qu’une permanence soit assurée en dehors des horaires d’ouverture des abattoirs, à l’échelle du département, en cas d’urgence. Mais les abatteurs et les chevillards n’ont pas souhaité donner suite arguant notamment le coût élevé d’une mise en route d’une chaîne d’abattage pour un seul animal. De même la profession avait demandé la mise en place d’un «médiateur» pour le suivi des animaux parce que les éleveurs se sentent souvent abusés par les prix en cas d’abattage d’urgence. Mais là encore, nous ne sommes pas arrivés à nous entendre. Aujourd’hui ce que les éleveurs contestent c’est le manque de continuité de service et l’exagération de la dévaluation des animaux abattus d’urgence.

– Que proposez-vous ?

Je souhaite en tant que président de l’UDIVA pouvoir réunir éleveurs, abatteurs et chevillards, autour de la table pour entamer une réflexion collective sur ce sujet important dans un département d’élevage comme le nôtre. Aujourd’hui de nombreux exemples remontent du terrain, nous devons nous baser sur ces expériences pour trouver des solutions. Je pense que les services vétérinaires et l’administration devraient être associés. Ce problème étant général, je pense qu’une réflexion du même type va être entamée à l’échelle régionale au niveau d’Interbev Midi-Pyrénées».

Eva DZ

Voir aussi la Volonté Paysanne datée du jeudi 27 février 2014.

 abattoirs+bovins+UDIVA

Toutes les actualités
PetitesAnnonces
Divers

Recherche 2 pneus d’occasion 16-9-34 bon état. Tél 06 72 60 01 73 HR

Emplois

Recherche chauffeur expérimenté si possible pour conduite tracteur et remorque autochargeuse ensileuse pour la campagne +lisier labour et semis si intéréssé pour la saison avril mai 2024. Tél 06 24 29 86 58 Secteur 12270 La Fouillade

Sur le même sujet

Une brebis prédatée à Saint-Chély d’Aubrac, parmi une vingtaine de vautours…Vautours : de nouvelles attaques sur des troupeaux en Aveyron [point de vue]Des attaques de vautours sur des troupeaux ont été constatées récemment sur l’Aubrac et le Lévézou, mettant en alerte les éleveurs inquiets des conséquences économiques sur leur cheptel. Le point de vue de Benoît Fagegaltier (photo ci-contre), 1er vice-président FDSEA Aveyron, délégué régional Nord-Aveyron.- Où ont eu lieu ces dernières attaques de vautours ?Benoît Fagegaltier : «Elles ont eu lieu sur des zones où, de mémoire d’homme, aucune attaque de vautours n’avait été constatée, sur un secteur de l’Aubrac et de La Viadène qui n’ont pas de falaises. Contrairement à la région des Grands Causses où les vautours…