Aveyron | Par eva dz

80 jeunes s’essaient au pointage d’animaux à La Roque

Vendredi 25 novembre à partir de 9h30, le lycée agricole La Roque organise la finale départementale du Concours de Jugement d’Animaux par les Jeunes (CJAJ) pour l’espèce bovine.

Cette compétition réunit environ 80 jeunes de 15 à 25 ans (élèves, étudiants, apprentis de l’enseignement agricole).

Ce concours de jugement d’animaux reproducteurs par des jeunes permet de valoriser leur aptitude au pointage et à l’appréciation morphologique des reproducteurs bovins. Deux objectifs complémentaires sont recherchés :

– Contribuer à sensibiliser les jeunes (élèves de l’enseignement agricole, jeunes agriculteurs, aides familiaux…) à l’importance de la description et de l’appréciation morphologique des animaux dans le travail de sélection et pour le revenu de l’éleveur,

– Appuyer les actions de formation professionnelle réalisées dans ce domaine aussi bien par les Organismes de Sélection et syndicats de races que par les établissements d’enseignement agricole, les instituts techniques, les établissements départementaux de l’élevage.

L’épreuve du CJAJ est appelée trophée du meilleur pointeur de race (TMPR). Chaque élève juge deux vaches appartenant à une des 5 races au choix : Aubrac, Brune, Limousine, Montbéliarde ou Prim’ Holstein, en partenariat avec les syndicats de races du département. Leurs réponses seront comparées à celles d’un jury de référence.

Les prix seront remis aux lauréats en suivant par les éleveurs, sponsors et responsables professionnels.

Les meilleurs pointeurs des races bovines représenteront l’Aveyron au Concours Général Agricole lors du Salon International de l’Agriculture à Paris (du 25 février au 5 mars 2023).

La rédaction

Toutes les actualités

Sur le même sujet

Les adhérents d’APO – Alliance Porci d’Oc étaient réunis en assemblée générale, vendredi 14 juin. Lionel Tauriac, le président et Mikaël Le Gallic, directeur général, ont fait le point sur l’activité et sur les projets de la coopérative. La coopérative APO était en assemblée générale vendredi 14 juin à Rodez © APO Malgré une année 2023 plus compliquée, hausse des énergies et des charges en général, baisse de la production porcine, la coopérative APO «s’en sort très bien» selon ses responsables. «Que nous dégagions un résultat positif après cette année difficile est une vraie satisfaction», résume Lionel Tauriac.Appuyé de son directeur, Mikaël Le Gallic, le président de la coopérative explique cette bonne santé par la complémentarité entre les différentes activités…