Mot-clé : Bovin

Par eva dz

Génétique bovine : GenEval veut «garder ses compétences» en parallèle du projet européen

Alors qu’une société d’évaluation bovine européenne (EBE) est en projet, l’outil d’indexation français GenEval (Races de France et Eliance) doit repenser son modèle pour préserver ses compétences, ont expliqué à Agra Presse sa directrice Esther Dzalé-Yeumo et son président Hugues Pichard (également président de Races de France). «GenEval doit garder ses compétences pour les races qui souhaitent y rester, mais aussi pour les races qui choisiront l’EBE», affirme Esther Dzalé-Yeumo.

A priori, toutes les races ne feront pas le choix d’être indexées par la société européenne. De plus, celle-ci ne produirait que des index élémentaires. Les index dits «complexes» ou «de synthèse» resteraient calculés par GenEval. «Nous continuerons d’indexer tous les animaux jusqu’à ce que l’EBE soit opérationnel», poursuit Esther Dazlé-Yeumo. L’actionnariat français dans l’EBE sera porté par des entreprises sociétaires d’Eliance. Au regret de GenEval qui a «suivi de près» le projet européen et espérait être choisi comme actionnaire. «GenEval a toujours été irréprochable dans les services rendus», assure Hugues Pichard. L’entreprise indexe chaque année environ 1,8 million de nouveaux animaux. Au total, plus de 35 millions de bovins lait sont indexés et plus de 30 millions de bovins viande en 2023.

La rédaction


Europe | National | Par La rédaction

FNB : « sans clause miroir, l’accord avec le Canada doit être rejeté »

Le Sénat doit se prononcer cette semaine sur l'accord commercial liant l'Union européenne et le Canada, le CETA. Cette semaine, les Commissions des affaires étrangères et des affaires économiques du Sénat s’exprimeront concernant l’accord commercial entre l’Union Européenne et le Canada : le CETA.Alors que l’accord n’intègre aucune clause de réciprocité concernant les méthodes de production européennes, pourtant bien différentes de celles utilisées outre-Atlantique, la Fédération Nationale Bovine appelle l’ensemble…


Aveyron | National | Par eva dz

Maigre et viande bovine : quelles perspectives ?

Maximin Bonnet du service économie de l’Institut de l’élevage a apporté un éclairage sur les perspectives du marché du maigre et de la viande bovine pour le 2ème semestre.Premier constat, en France, la décapitalisation n’alimente plus la production, sous-entendant un risque d’importation grandissante de viande européenne voire mondiale pour combler la demande... A cela s’ajoute le défi du renouvellement des générations pour la filière bovine car un éleveur sur 2…


Aveyron | Par La rédaction

CELIA section Nord Aveyron Année de consolidation

Avant sa grande assemblée générale du groupe coopératif le 30 juin à Laguiole, CELIA organise ses assemblées de section, dont celle du nord Aveyron, lundi 22 mai.L’assemblée générale section nord Aveyron de CELIA s’est déroulée lundi 22 mai à Saint Rémy de Monteyroux (photo CELIA).2022 fut une année de consolidation d’activité pour CELIA. Après plusieurs années de croissance, la coopérative affiche une rassurante stabilité : +0,6% en bovins confirmant ainsi…


National | Par Jérémy Duprat

Conseil FNB Décapitalisation : «Une épée de Damoclès»

Lors du conseil fédéral de la FNB, organisé mardi 12 avril, la décapitalisation et la contractualisation ont occupé le devant de la scène. Valérie Imbert, élue de la FNB, revient sur le contenu des discussions.L’évolution des indices : une situation qui n’est pas tenable à long terme pour les éleveurs si l’indice de prix à la consommation est supérieur à l’IPAMPA.La chute se poursuitLa chute du nombre d’animaux dans les…


National | Par eva dz

«Contractualiser pour prendre en compte nos coûts de production»

Eleveur en Saône-et-Loire et coordinateur du Berceau des races à viande, Christian Bajard invite les éleveurs à faire sans tarder une proposition de contrats à leurs acheteurs. Dans leur intérêt et comme le prévoit désormais la loi.Pourquoi les éleveurs doivent-ils proposer un contrat à leur acheteur ?Christian Bajard : L’enjeu est très important. Jusqu’à présent, au sein de la filière nous avons essayé beaucoup de choses pour permettre aux éleveurs d’être rémunérés…


Aveyron | Par eva dz

Contractualisation viande bovine : des réunions d’infos pour les éleveurs

La FDSEA et les JA proposent plusieurs réunions d’information au sujet de la mise en place de la contractualisation en viande bovine. L’objectif de ces rencontres est d’expliquer aux éleveurs en quoi consiste le contrat pour qu’il puisse le remplir et le proposer à leur(s)acheteur(s).Pourquoi ces réunions d’information ?V. Imbert : «Cette loi Egalim 2 qui oblige à la mise en place de contrats pour commercialiser nos animaux, a été…


Aveyron | Par eva dz

La FNB a expliqué la contractualisation aux éleveurs bovins viande de l’Aveyron

Mardi 7 décembre, la section bovins viande de la FDSEA et les JA de l'Aveyron ont reçu Bruno Dufayet, sur l'exploitation de Jean-Paul Malgouyres à Salles la Source. Le président de la FNB a expliqué aux éleveurs présents comment allait se mettre en place la contractualisation.La loi Besson-Moreau va rendre obligatoire la contractualisation écrite entre l’éleveur et l’acheteur pour toute vente de bovins dès le 1er janvier. Le processus va…


Aveyron | Par Jérémy Duprat

Alimentation et revenu, les deux faces d’une même pièce

L’équipe bovin viande de la Chambre d’agriculture suit quelque 600 éleveurs. Elle les accompagne dans une meilleure gestion de l’alimentation et de la nutrition de leur troupeau, mais ne défend pas la mise en place d’un modèle alimentaire commun.Un levier efficaceL’alimentation, la clef de voûte des élevages bovins viande en Aveyron. «Une bonne nutrition, une bonne alimentation, c’est la garantie d’un vêlage réussi, d’un veau en bonne santé et performant.…


National | Par eva dz

Viande bovine : la contractualisation, l’outil indispensable

Trois ans après la mise en place de son pacte sociétal, la filière élevage et viande fait un point d'étape à l'occasion d'une conférence organisée au Sommet et intitulée : «Comment concilier économie et attente sociétales en viande bovine».Depuis trois ans, la filière élevage et viande s’est engagée dans une démarche de responsabilité sociétale baptisée «Aimez la viande, mangez-en mieux», afin d’apporter une réponse globale aux attentes de la société…