Aveyron | National | Par Didier Bouville

Salon de l’Agriculture : les vins AOC de l’Aveyron seront en vedette !

L’Aveyron sera une nouvelle fois présent au prochain Salon International de l’Agriculture de Paris (25 février au 4 mars) sous une bannière commune réunissant pour la 13ème année consécutive le Conseil général et les Chambres d’agriculture, de Métiers, et du Commerce et de l’industrie rassemblées au sein du Comité interconsulaire.

Le programme des animations a été présenté ce mardi 14 février à la Maison de la Vigne, du Vin et des Paysages d’Estaing située à Coubisou, en présence de Jacques Molières, président de la Chambre d’agriculture, Christine Sahuet, présidente de la Chambre de Métiers, Jean-Claude Luche, président du Conseil général (notre photo) et des représentants des AOC viticoles du département.

Outre la présentation des filières aveyronnaises sur le stand de 90 m2 toujours situé dans le hall de l’élevage, un accent sera en effet mis cette année sur les AOC viticoles de l’Aveyron qui sont désormais au nombre de quatre. Après Marcillac et son AOC obtenue en 1990, l’Aveyron compte trois autres AOC viticoles produites sur les aires d’Estaing, Millau et Entraygues-le Fel.

Rendez-vous dans la Volonté Paysanne datée du jeudi 23 février 2012 pour découvrir le programme complet des animations du stand de l’Aveyron et des autres filières agricoles du département présentes au Salon International de l’Agriculture de Paris.

Toutes les actualités

Sur le même sujet

Le dialogue continu et la volonté de l’UNELL et de Lactalis France d’aboutir à un terrain d’entente leur ont permis de trouver un accord sur le prix du lait payé aux producteurs pour le 1er trimestre 2024. Le prix pour les mois de janvier, février et mars est ainsi fixé à 425 €/1000L prix de base 38-32, soit 440 €/ 1000L en 41-33. Depuis plusieurs semaines, FDSEA et JA en Aveyron maintenaient la pression sur Lactalis pour obtenir un prix du lait rémunérateur pour les producteurs. L’organisation de producteurs comme l’entreprise saluent chacune cet accord partagé : « Après plusieurs semaines de tensions et d’incertitudes, il doit permettre d’apporter de la sérénité pour construire l’avenir », espèrent-elles.En parallèle, l’UNELL et Lactalis France…