lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > États-Unis : 22,7 milliards de dollars pour l’agriculture et l’alimentation

19 Mars 2021 | Actus nationales

États-Unis : 22,7 milliards de dollars pour l’agriculture et l’alimentation

L’essentiel des moyens du plan de relance géré par le ministère de l’Agriculture américain vise à soutenir les populations en difficulté en améliorant leur accès à l’alimentation et les sortir de la pauvreté.

L’agriculture américaine n’a pas été oubliée dans l’ambitieux plan de relance américain de 1900 milliards de dollars (Md$), soit 1595 milliards d’euros (Md€), adopté le 10 mars pour relancer l’économie après l’épidémie de coronavirus. Selon l’American Farm Bureau, le principal syndicat agricole, 22,7 Md$ (19 Md€) y sont consacrés.

L’essentiel du programme vise à améliorer l’accès à l’alimentation des populations nécessiteuses dans les villes et zones rurales, à renforcer la chaîne d’approvisionnement alimentaire et à alléger l’endettement des agriculteurs en difficulté. Dans le détail, le plan de sauvetage prévoit une augmentation de 15 % du Programme d’assistance alimentaire, le « Supplemental Nutrition Assistance Program » (SNAP) pour les familles ne disposant pas d’une alimentation suffisante.

Mères et enfants en difficulté pourront en bénéficier pour l’achat d’aliments frais à hauteur de 880 Mds$ (740 Md€). 37 M$ (31 M€) sont consacrés à l’amélioration de l’alimentation des séniors dans le cadre du "Commodity Supplemental Food Program", et 1 Md$ (840 M€) pour l’aide alimentaire dans les territoires américains éloignés comme Guam, Porto Rico, Mariannes, Îles Vierges, Samoa.

Davantage de distributions d’aliments seront organisées selon le secrétaire d’Etat, Tom Vilsack à travers les banques alimentaires, les organisations caritatives ou certains restaurants, afin de soutenir à la fois les familles nécessiteuses et les agriculteurs à travers la vente de leurs produits. Au-delà des aides les agriculteurs et les éleveurs américains vont bénéficier du plan grâce à la relance de l’économie, qui fera repartir la demande alimentaire, a souligné le secrétaire d’Etat à l’agriculture.

4 milliards de dollars pour les agriculteurs

Pour réagir aux conséquences de la pandémie, le plan prévoit aussi des investissements à long terme pour renforcer l’approvisionnement alimentaire ainsi que des aides pour diminuer les coûts des petites entreprises de transformation de viandes et d’œufs et prendre en charge les frais d’inspections vétérinaires qui seront renforcés (100 M$, 84 M€). Les salariés pourront aussi bénéficier d’aides et de prêts pour l’achat de protections individuelles et de kits de tests.

Enfin, un gros poste de financement de 4 Md$ (3,36 Mds€) est créé pour la suppression des dettes d’agriculteurs en difficulté. Selon le secrétaire d’Etat, elle vise surtout les exploitants de couleur, empêchés par leurs dettes de se développer et de mener une vie correcte. 1 Md$ (840 M€) sera consacré à leur formation, à des conseils techniques, à des subventions et prêts pour l’accession aux terres et le règlement d’éventuels problèmes de succession.

«Le plan de sauvetage américain offre une remise de dettes historique aux agriculteurs noirs, indigènes, hispaniques ou d’autres couleurs, qui ont été pris pendant des générations de discriminations systématiques, dans des cycles de dettes. Nous ne pouvons pas ignorer les souffrances et les douleurs que la pandémie a causé au sein de ces populations», a précisé Tom Vilsack.

Actuagri

 éleveurs+USA+alimentation