Par La rédaction

Dimanche 7 juillet : chiens de troupeau sur bovins, en route pour la finale !

L’ACT12 (Association des Utilisateurs de Chiens de Troupeau de l’Aveyron) organise dimanche 7 juillet, un concours qualificatif du Championnat de France sur bovins à La Bessenoits commune de Firmi, chez Alain Carnus. Tout au long de la journée, les 21 concurrents, dont 4 Aveyronnais, tenteront de décrocher l’une des trois places qualificatives pour la finale en août dans le Puy de Dôme.

Fidèle de la première heure de l’association des utilisateurs de chiens de troupeau de l’Aveyron (ACT 12) qui a fêté ses 20 ans l’an dernier, Alain Carnus accueille son premier concours qualificatif de chiens de troupeau sur bovin, sur son exploitation à La Bessenoits, commune de Firmi. Habitué des concours, il a déjà accueilli quelques rencontres amicales de passionnés comme lui de chiens de troupeau, mais ce sera son premier concours qualificatif à la maison ! «Il y a 7 concours qualificatifs en France sur bovins, permettant à chaque fois à une vingtaine de concurrents de décrocher leur qualification pour la finale du Championnat de France. Et cette année, l’un d’entre eux se déroule chez moi», raconte Alain Carnus, tout heureux d’accueillir cette belle fête, même si à titre personnel il n’a pas réussi à décrocher sa sélection.

Comme pour chaque qualificatif, les 21 concurrents, tous agriculteurs, viendront des quatre coins de la France, du Finistère aux Alpes Maritimes. Avec bien sûr quelques locaux de l’étape puisque 4 duos chien-éleveur défendront les couleurs de l’Aveyron. Stéphane Maymard de Sévérac le Château, vice-champion de France en titre qui a déjà décroché sa qualification sera au rendez-vous. Tout comme Philippe Mirabel, président de l’ACT 12, Laurence Lavabre, éleveur à Druelle, François Garribal, éleveur à Rignac et Fabien Vaquier, éleveur à Sévérac d’Aveyron. Ils seront jugés par Thierry Le Morzadec, lui aussi éleveur mais de brebis, en Ariège.


5 Aveyronnais en lice

Les duos devront guider un lot de génisses issues de l’élevage d’Alain Carnus (croisées Charolais-Aubrac) et de chez son voisin (Limousines) sur un parcours d’environ 25 min, semé d’obstacles (recherche d’animaux, montée en bétaillère, conduite d’un lot…). Un parcours agréé par la Fédération des utilisateurs de chiens de troupeau : «Nous sommes plusieurs au sein de l’ACT 12 à avoir réalisé des concours qualificatifs, nous avons donc une bonne idée de l’implantation d’un parcours et des obstacles», explique Alain Carnus, qui sera épaulé pendant le week-end par ses copains de l’association.
«Les génisses sont habituées au travail du chien», explique Alain Carnus. Chez lui, il utilise le chien depuis 24 ans : «J’ai abandonné l’élevage laitier il y a 4 ans lorsque j’ai pris la retraite mais je continue d’accueillir des génisses allaitantes en pension. Alors pour déplacer des lots d’animaux de 12-18 mois, le chien m’est indispensable… surtout aujourd’hui car je n’ai plus les mêmes jambes qu’avant !», rit-il.
«Les génisses sont élevées en lot mais elles sont parfois un peu perdues dans des lots plus petits. Leurs repères ne sont pas les mêmes. Le chien guidé par son maître, doit donc dompter leur caractère !», poursuit le spécialiste. Pour valider le parcours et tester les lots de génisses, l’ACT 12 organise un amical, la veille du concours, samedi 6 juillet après-midi. «Nous avons invité nos amis du Cantal, qui accueilleront la finale du championnat de France 2025, à participer à cet amical», complète Alain Carnus qui met en avant la convivialité du rendez-vous. «Les concurrents arrivent souvent la veille. Ce sera l’occasion de partager un bon moment le samedi soir autour d’un apéro avec les membres de l’ACT12», sourit Alain Carnus. De même le dimanche, jour du concours, l’association propose un repas champêtre le midi (sur réservation) où concurrents, membres de l’association et public pourront échanger.
Compétition et convivialité
Et tous seront aussi de la grande finale, aux côtés des trois premiers qualifiés, le 11 août à La Ferme Le Roc à Orcival dans le Puy de Dôme : «Même si nous ne sommes pas qualifiés, nous avons plaisir à nous retrouver sur cette finale pour échanger avec d’autres éleveurs passionnés comme nous de chiens de troupeau», avance Alain Carnus. L’équipe de l’ACT 12 a prévu aussi d’autres rendez-vous dans l’été : un concours inter-races chiens de troupeau sur ovins à Bozouls (Carnus) les 21 et 22 juillet puis fin septembre à Sévérac le Château… au moment même du 4ème Championnat d’Europe en Haute Savoie à Vovray en Bornes.
De beaux rendez-vous en perspective autour du travail des chiens de troupeau.

Eva DZ

Entrée libre de 9h à 17h, repas champêtre à partir de midi sur réservation au 06 88 75 50 79.

Toutes les actualités

Sur le même sujet

Le concours de chiens de troupeau qui se déroulait le week-end dernier à Sévérac le Château est passé entre les gouttes ! Cette deuxième édition a été un succès avec plus de 500 repas servis sur le week-end, des concurrents séduits par le parcours proposé et des organisateurs ravis et prêts à repartir en 2023 !«Carton plein !», les organisateurs du 2ème concours de chiens de troupeau organisé par l’équipe de passionnés de Sévérac appuyée par l’association des utilisateurs de chiens de troupeau de l’Aveyron ne cachent pas leur grande satisfaction. «Nous sommes très heureux parce que le public était au rendez-vous !», résument Stéphane Maymard et Bertrand Martin, chevilles ouvrières. Dans le week-end, plus de 500 repas ont été servis…