Aveyron | National | Par Didier Bouville

Dacian Ciolos : «La question du budget de la Pac reste totalement ouverte»

« La question du budget de la Pac reste totalement ouverte » a voulu rappeler Dacian Ciolos, le commissaire européen à l’agriculture en visite sur le Salon de l’agriculture le 27 février notamment pour fêter les cinquante ans de la Pac. Il s’est rendu sur l’Espace Aveyron (notre photo) où il a échangé avec les JA et des élus de la Chambre d’Agriculture aveyronnaise.

Dacian Ciolos a rappelé que le maintien prévu du budget de la Pac en euros courants n’est qu’une proposition de la Commission. La décision définitive dépend des négociations entre les pays membres qui restent ouvertes. Il a aussi souhaité une cohérence entre le fait de prôner une maîtrise voire une réduction du budget général de l’UE et la demande d’un maintien du budget de la Pac.

Par ailleurs, également en visite sur le SIA, le commissaire à la santé John Dalli a affirmé qu’aucun report ne sera accepté en matière de bien-être des truies d’élevage. « Tous les États membres devront être aux normes au 1er janvier 2013. Il n’y aura pas de report d’échéances », a insisté John Dali.

Toutes les actualités
PetitesAnnonces
Divers

Recherche 2 pneus d’occasion 16-9-34 bon état. Tél 06 72 60 01 73 HR

Emplois

Recherche chauffeur expérimenté si possible pour conduite tracteur et remorque autochargeuse ensileuse pour la campagne +lisier labour et semis si intéréssé pour la saison avril mai 2024. Tél 06 24 29 86 58 Secteur 12270 La Fouillade

Sur le même sujet

Le dialogue continu et la volonté de l’UNELL et de Lactalis France d’aboutir à un terrain d’entente leur ont permis de trouver un accord sur le prix du lait payé aux producteurs pour le 1er trimestre 2024. Le prix pour les mois de janvier, février et mars est ainsi fixé à 425 €/1000L prix de base 38-32, soit 440 €/ 1000L en 41-33. Depuis plusieurs semaines, FDSEA et JA en Aveyron maintenaient la pression sur Lactalis pour obtenir un prix du lait rémunérateur pour les producteurs. L’organisation de producteurs comme l’entreprise saluent chacune cet accord partagé : « Après plusieurs semaines de tensions et d’incertitudes, il doit permettre d’apporter de la sérénité pour construire l’avenir », espèrent-elles.En parallèle, l’UNELL et Lactalis France…