Aveyron | National | Par Didier Bouville

7ème Festiboeuf : enchères élevées au concours national d’animaux de boucherie

Le concours national d’animaux de boucherie du 7ème Festiboeuf de Naucelle organisé samedi 6 octobre a répondu aux attentes du Comité Naucellois pour la Promotion de l’Elevage présidé par Jérôme At. Les 250 animaux présentés sont partis avec des plus-values d’environ 300 euros par animal en moyenne, au même niveau que l’an dernier. Dans l’ensemble, les animaux se sont négociés entre 5,30 à 5,50 euros/kg/carcasse, à un niveau comparable à 2011.
Une vaches limousine de Gérard Sudriès de Lédergues a remporté le super prix d’honneur. Elle a trouvé preneur aux enchères à 14,60 euros/kg/carcasse. C’est l’abattoir de la Société Vitréenne Abattage (SVA), du groupe Intermarché qui a gagné la mise.
Le grand prix d’honneur gagné par une vache croisée Aubrac-Charolais (EARL de la Gamasse à Curières) a été vendu à la boucherie Thomas de Créteil (Val de Marne). Avec une enchère finale de 15,80 euros/kg carcasse, record de la vente.
La 3ème bête, premier prix naisseur-engraissseur appartenant à l’EARL Saint-Cizy à Cazères (Haute-Garonne), a trouvé preneur aux enchères à 10,60 euros/kg/carcasse. C’est la boucherie Stéphane de Cagnes sur Mer (Alpes-Maritimes) qui est repartie avec cette Blonde d’Aquitaine par l’intermédiaire des Viandes des Bastides de Villeneuve sur Lot (Lot-et-Garonne).

Lire notre article dans la Volonté Paysanne datée du jeudi 11 octobre 2012.

Toutes les actualités
PetitesAnnonces
Divers

Recherche 2 pneus d’occasion 16-9-34 bon état. Tél 06 72 60 01 73 HR

Emplois

Recherche chauffeur expérimenté si possible pour conduite tracteur et remorque autochargeuse ensileuse pour la campagne +lisier labour et semis si intéréssé pour la saison avril mai 2024. Tél 06 24 29 86 58 Secteur 12270 La Fouillade

Sur le même sujet

Le dialogue continu et la volonté de l’UNELL et de Lactalis France d’aboutir à un terrain d’entente leur ont permis de trouver un accord sur le prix du lait payé aux producteurs pour le 1er trimestre 2024. Le prix pour les mois de janvier, février et mars est ainsi fixé à 425 €/1000L prix de base 38-32, soit 440 €/ 1000L en 41-33. Depuis plusieurs semaines, FDSEA et JA en Aveyron maintenaient la pression sur Lactalis pour obtenir un prix du lait rémunérateur pour les producteurs. L’organisation de producteurs comme l’entreprise saluent chacune cet accord partagé : « Après plusieurs semaines de tensions et d’incertitudes, il doit permettre d’apporter de la sérénité pour construire l’avenir », espèrent-elles.En parallèle, l’UNELL et Lactalis France…