lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Premières estimations de récolte de céréales et d’oléo-protéagineux

11 Juillet 2019 | Actus nationales | Actus végétales

Premières estimations de récolte de céréales et d’oléo-protéagineux

37 Mt de blé tendre attendues, forte progression de l’orge, chute du blé dur et du colza

La note « Agreste » du ministère de l’Agriculture sur l’état des cultures au 1er juillet, présente une première prévision des récoltes françaises pour les céréales à paille, les oléagineux et les protéagineux. La production de blé tendre, d’orge et de protéagineux progressent, alors que la chute du blé dur et du colza se confirme.

Blé tendre : 37 Mt

Selon les premières estimations du ministère de l’Agriculture, la récolte française de blé tendre 2019 atteindrait 36,95 millions de tonnes (Mt), soit une progression de 8,5 % sur la précédente et de 3,6 % sur la moyenne 2014/2018. Ce bon résultat est à mettre au compte d’une augmentation des surfaces de 2,7 % et d’un bon rendement moyen national de 73,7 t/ha, contre 69,8 en 2018. La progression des rendements a été particulièrement importante en Bretagne et en Franche-Comté, plus modeste dans les grandes régions céréalières (Picardie et Centre).

Blé dur : après la relance, la rechute

Après avoir opéré une belle remontée en 2016/2017 pour atteindre 400 000 ha, les surfaces de blé dur ont régressé sous l’effet de récoltes décevantes (conditions climatiques) pour retomber à 350 000 ha l’an dernier. La perte de surface entre les semis de 2017 et 2018 atteint 83 000 ha, soit - 24,3 % et le plus bas chiffre depuis 1997. Les régions « traditionnelles » Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon, mais aussi le Centre, ont été particulièrement affectées par ce recul de la sole. Aussi, malgré le bon rendement annoncé cette année, 54,5 qx/ha, la production prévue serait de 1,48 Mt, en retrait de 18,6 % sur 2018 et de 19,2 % sur la moyenne quinquennale.

Orge : une récolte copieuse

Les surfaces consacrées à l’orge pour la récolte 2019, représentent 1,9 M ha contre 1,77 l’an dernier ; la progression est surtout le fait de l’orge de printemps, passant de 484 000 à 606 000 ha. Avec un rendement de 65,9 qx ha, en hausse de 4,2 %, le ministère de l’Agriculture envisage une récolte de 12,56 Mt, en hausse de 12,3 % sur 2018 et de 10,3 % sur la dernière moyenne quinquennale, l’augmentation étant particulièrement importante en Pays de Loire, Champagne-Ardenne et Centre. Le ministère ne formule pas encore de révision de rendement pour le maïs, mais confirme l’augmentation de la sole de maïs grains 1,53 Mha, soit 100 000 ha de plus qu’en 2018.

Colza : la plus faible production depuis 2003

Les retournements de champs de colza ont été exceptionnellement élevés pour des raisons climatiques et sanitaires, réduisant la superficie semée à 1,2 M ha, soit un recul de 25,7 % sur 2018. Dans le même temps, le rendement national moyen fléchirait de 1,6 % à 30,3 qx/ha. La récolte est prévue à 3,6 Mt, en baisse de 26,9 % sur un an et de 28,4 % sur la moyenne 2014/2018. Ce serait la plus basse récolte depuis 2003. En revanche, le ministère confirme un sensible redressement des cultures de pois et féveroles, avec 864 000 t, en hausse de 16,9 % sur la dernière récolte et de 5,6 % sur la moyenne des 5 précédentes. Parmi les autres grandes cultures, le recul des surfaces de betteraves industrielles sur la précédente campagne est confirmé à - 6,5 %, avec 451 000 ha, mais elles restent encore supérieures de 4,6 % sur la moyenne 2014/2018. La superficie record de pommes de terre de conservation est encore ajustée en hausse pour atteindre 152 000 ha.

 éleveurs+céréales+paille