National | Par Didier Bouville

Sénat : le rapport sur la filière viande présenté au ministre de l’Agriculture

Les quarante propositions de la mission commune d’information du Sénat sur la filière viande seront présentées « à la rentrée » à Stéphane Le Foll.

Rendu public par ailleurs le 18 juillet à l’issue d’un travail mené pendant quatre mois, le rapport préconise notamment de rendre obligatoire l’étiquetage de l’origine des viandes brutes et transformées, de réorienter les aides de la Pac en faveur de l’élevage et de simplifier les normes pour redonner de la compétitivité à l’ensemble de la filière. Cette dernière doit enfin répondre à des attentes sociétales croissantes, selon la mission, notamment en faisant face au défi environnemental et en renforçant la transparence sur le bien-être animal.

Dans cette perspective, elle propose un étiquetage systématique du mode d’abattage des animaux. La mission a été mise en place à la suite du scandale de la viande de cheval retrouvée dans des plats préparés étiquetés « pur bœuf ».

Toutes les actualités

Sur le même sujet

Les prix des grains baissent depuis que la moisson a débuté dans l’hémisphère nord et donne un sentiment d’abondance sur les marchés. La Russie expédie rapidement sa nouvelle récolte, meilleure qu’attendue. Mais l’Union européenne reste sur le banc. © iStock-da-kuk Au terme du premier conseil spécialisé de la nouvelle campagne 2024-2025, FranceAgriMer a annoncé que la France ne produirait que 29,4 millions tonnes (Mt) de blé cette année. Sur les 4,2 millions d’hectares (Mha) semés l’automne passé, le rendement moyen serait de 69,9 quintaux par hectare (q/ha), soit 4 q/ha de moins que l’année passée. Arvalis, institut du végétal est beaucoup plus pessimiste. Selon lui, le rendement moyen n’excèderait pas 64 q/ha (versus 74 q/ha en 2023). Autrement dit, la…