Aveyron | Par Didier Bouville

Maintien des restrictions sécheresse

La semaine écoulée n’a pas été favorable aux milieux. En effet, le département n’a pas bénéficié de précipitations la première semaine du mois de septembre. Par ailleurs, les températures de ce début de mois sont nettement supérieures à la normale (+ 5°C). En plus de ces conditions météo, un vent d’Autan persistant a accentué l’assèchement des sols superficiels, les secteurs les plus touchés étant le nord Aveyron ainsi que la vallée du Tarn/Dourdou.

Dans la première moitié de cette semaine, le département connaît une baisse des températures et des épisodes pluvieux qui bénéficient à l’ensemble du territoire. Toutefois, la lame d’eau constatée à ce stade et prévue pour la suite ne permet pas d’envisager une amélioration notable de la situation.

Ainsi, une majorité des cours d’eau du département conserve des niveaux bas voire très bas, nécessitant un maintien des niveaux actuels de restriction sur les prélèvements d’eau et usages à partir du milieu naturel (eaux superficielle et souterraine), comme définis par arrêté préfectoral en date du 7 septembre 2023 et applicables depuis samedi dernier (09/09/2023):

14 zones au niveau de crise :

Affluents du Lot amont;

Tuyères;

Affluents du Lot domanial amont;

Diège;

Aveyron source et son bassin;

Viaur non réalimenté et les affluents du Viaur;

Alzou et ses affluents;

Baye et ses affluents;

Seye et ses affluents;

Dourdou de Camarès amont et Len;

Dourdou de Camarès aval et Sorgues;

Rance;

Orb;

Hérault;

7 zones au niveau d’alerte renforcée :

Dourdou de Conques;

Aveyron médian et son bassin;

Basse vallée de l’Aveyron;

Serène;

Cérou non réalimenté et ses affluents;

Bonnette et ses affluents;

Affluents rive droite du Tarn médian;

5 zones au niveau d’alerte :

Viaur amont (de Thuries) réalimenté;

Viaur aval (de Thuries) réalimenté;

Tarn amont;

Tarn médian;

Affluents rive gauche du Tarn médian.

Maintien en vigilance du Célé.

Concernant l’usage de l’eau potable, aucune évolution significative de la situation n’est observée. Par conséquent, les mesures de niveau alerte mises en œuvre depuis le 26 août 2023 sur l’ensemble du département restent en vigueur. Certaines communes ont par ailleurs pris des arrêtés communaux plus restrictifs en raison d’une tension accrue sur leur territoire. Les habitants sont invités à se rapprocher de leur mairie pour connaître les mesures de restriction les concernant.

La rédaction

Toutes les actualités

Sur le même sujet

Initialement annoncé le 15 mars par le gouvernement, le versement des aides MAEC et Bio n’est toujours pas soldé, trois mois après… Une situation «inadmissible» qu’ont dénoncé les responsables FDSEA et JA venus rencontrer le directeur de la DDT, lundi 17 juin. Marie-Amélie Viargues, présidente de la FDSEA et Nicolas Bosc, président de la section AB FDSEA et Mathieu Bedel, responsable groupe Bio JA et Léo Nakich, président JA 12, à la sortie de leur rencontre avec la DDT, lundi 17 juin. «La situation est plus qu’urgente !», une délégation de la FDSEA et des JA est allée demander à l’Etat de «respecter ses engagements et payer ce qu’il doit !». En effet, le gouvernement avait annoncé le versement des…