Aveyron | Par Didier Bouville

Les restrictions sécheresse au 5 août

Au 30 juillet, malgré les derniers épisodes pluvieux, le cumul pluviométrique sur la période d’étiage en cours (juin à juillet 2023) reste en dessous de la normale par rapport à la moyenne de référence (1991-2020), avec un déficit pour le mois de juillet, de 30 à 40 % sur l’ensemble du département, pouvant atteindre 70 % sur le Larzac et le sud de l’Aveyron. Sous l’influence d’un flux océanique, la première semaine d’août s’annonce plus fraîche avec des températures en nette baisse (23 °C en moyenne entre mardi et jeudi), accompagnées de perturbations et faibles pluies. L’indice d’humidité des sols s’améliore, mais reste inférieur à la normale à l’ouest du département autour de Villefranche-de-Rouergue, au sud de la rivière Tarn et localement sur le causse Comtal. Le retour à un temps sec est annoncé à partir du dimanche 6 août 2023.

Le suivi des débits moyens journaliers des cours d’eau, complété par les observations des écoulements, ne permettent pas d’infléchir la tendance baissière et appellent à maintenir les niveaux de restrictions en vigueur, voire à les renforcer sur certaines zones.

Ainsi, suite au comité de suivi opérationnel du 1er août 2023 et conformément aux arrêtés cadres sécheresse applicables en Aveyron, les niveaux de restriction sur les prélèvements d’eau et usages à partir du milieu naturel suivants sont définis par arrêté préfectoral, à partir du samedi 05 août 2023, 8h, comme suit :

Passage en crise sur la zone « affluents du Lot domanial amont » ;

Passage en crise de l’Hérault ;

Passage en alerte renforcée pour la Bonnette et ses affluents ;

Passage en vigilance pour la zone « affluents du Lot amont » ;

Passage en vigilance sur la zone « Truyère » ;

Passage en vigilance sur la zone « Célé ».

En parallèle, les mesures en vigueur sur les autres zones restent applicables. Pour rappel, les bassins versant concernés sont :

Maintien en crise sur l’Orb ;

Maintien en crise sur l’Alzou et ses affluents;

Maintien en alerte renforcée sur la Diège ;

Maintien en alerte renforcée sur le Dourdou de Camarès amont et Len ;

Maintien en alerte renforcée sur le Dourdou de Camarès aval et Sorgues ;

Maintien en alerte renforcée pour la Baye et ses affluents ;

Maintien en alerte renforcée pour la Seye et ses affluents ;

Maintien en alerte de la zone « affluents rive droite du Tarn médian » ;

Maintien en alerte sur les bassins sensibles soumis à des mesures de prévention systématiques en période d’étiage : Rance, le Dourdou de Conques, l’Aveyron source et son bassin, l’Aveyron médian et son bassin et la Serène et ses affluents.

Concernant l’usage de l’eau potable, des premières tensions se font sentir sur les réseaux. Ces tensions résultent de l’augmentation des besoins (arrosage, abreuvement du bétail, tourisme…) concomitant à une raréfaction de la ressource. Face à ce constat et suite au comité de suivi opérationnel sécheresse du 1er août 2023, il a été acté un passage au niveau de vigilance sur l’intégralité du département. Cela se traduit par le renforcement des mesures de sobriété pour tous les usages, l’affichage obligatoire de l’arrêté de restriction en vigueur dans tous les centres de lavage et nettoyage de véhicules, ainsi que la sensibilisation aux règles de bon usage d’économie d’eau des exploitants d’installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE).

La rédaction

Toutes les actualités

Sur le même sujet

Les adhérents d’APO – Alliance Porci d’Oc étaient réunis en assemblée générale, vendredi 14 juin. Lionel Tauriac, le président et Mikaël Le Gallic, directeur général, ont fait le point sur l’activité et sur les projets de la coopérative. La coopérative APO était en assemblée générale vendredi 14 juin à Rodez © APO Malgré une année 2023 plus compliquée, hausse des énergies et des charges en général, baisse de la production porcine, la coopérative APO «s’en sort très bien» selon ses responsables. «Que nous dégagions un résultat positif après cette année difficile est une vraie satisfaction», résume Lionel Tauriac.Appuyé de son directeur, Mikaël Le Gallic, le président de la coopérative explique cette bonne santé par la complémentarité entre les différentes activités…