lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Actualités
Actus Aveyron

12 Mai 2021 | Actus Aveyron

Le court-métrage des étudiantes de La Cazotte sur le handicap en agriculture

Sophie, Emma, Eve et Louise, étudiantes en BTS PA 2ème année au lycée La Cazotte de Saint Affrique ont réalisé un court-métrage, dans le cadre de leur PIC (projet initiative communication), sur le handicap en agriculture. Elles sont allées à la rencontre d’une agricultrice et de trois agriculteurs victimes d’un accident sur leur ferme et qui ont, malgré le handicap, choisi de poursuivre leur métier d’éleveur. Avec le soutien de la MSA et de Cap Emploi, ils ont pu bénéficier d’investissements leur permettant de se faciliter le travail au quotidien dans leur élevage et surtout de le sécuriser. Découvrez ces témoignages poignants depuis le site internet du lycée La Cazotte : https://la-cazotte.educagri.fr.

lacazotte+handicap

11 Mai 2021 | Actus élevage | Actus végétales | Actus Aveyron

Journée prairies dans le sud Aveyron

Dans le cadre d’AgroEcolab, une journée autour des prairies était organisée jeudi 6 mai sur l’exploitation du lycée agricole La Cazotte, l’un des sept partenaires de ce programme. AgroEcolab est un laboratoire d’innovations agroécologiques porté par la Chambre d’agriculture de l’Aveyron, l’AVEM, UNOTEC, le Service élevage de la Confédération générale de Roquefort, le lycée La Cazotte et le PNR des Grands Causses. Il accompagne les agriculteurs qui s’interrogent, qui réfléchissent, qui expérimentent des solutions pour s’adapter au dérèglement climatique. Cette journée sur le terrain a permis aux 25 participants, agriculteurs, techniciens, chercheurs, étudiants... d’observer en conditions réelles quelques essais réalisés sur des parcelles du lycée.

prairie+sudaveyron+climat+agroecolab

10 Mai 2021 | Actus Aveyron

Zone vulnérable : participez à la consultation en ligne !

La consultation publique concernant la nouvelle carte de zone vulnérable est ouverte jusqu’au lundi 17 mai (1). Pour les éleveurs aveyronnais, il est important de participer !

Pourquoi participer ?

Laurent Saint-Affre : «Cette consultation publique constitue la dernière ligne droite avant la signature du texte et son entrée en vigueur. Pour conserver les avancées obtenues dans le cadre des négociations conduites au niveau régional, améliorer encore le texte et préparer les négociations des programmes suivants, nous appelons nos adhérents à participer à la consultation publique. L’enjeu est important car la décision finale concernera beaucoup de communes et donc d’exploitations agricoles aveyronnaises.

Combien de communes aveyronnaises pourraient être classées, pour le moment ?

L. St-A : Cette nouvelle carte pourrait concerner, à ce jour, environ 40 % des communes aveyronnaise. Grâce à notre mobilisation, nous avons réussi à sortir une vingtaine de communes ou parties de communes. Il faut donc continuer à donner notre avis avec cette consultation publique.

Quels sont les arguments défendus par la profession agricole ?

L. St-A : Depuis de nombreuses années, les agriculteurs aveyronnais ont pris en main la fertilisation de leurs exploitations et raisonnent leurs assolements. Il est constaté à ce titre des baisses significatives des teneurs en nitrates au fil des différents zonages passés. Le nombre de mesures réalisées par station reste insuffisant. Sur les 31 stations en eaux superficielles «classantes» en zone vulnérable, aucune d’entre elles ne dispose d’au moins une mesure mensuelle, telle que requise dans le cadre de la directive nitrates du 12 décembre 1991.

Quel est, sur le fond, votre désaccord sur les analyses d’eau ?

L. St-A : La grande majorité des stations ne font ressortir que deux, voire trois analyses légèrement supérieures à 18mg/litre, alors que toutes les autres valeurs sont très faibles avec une moyenne largement inférieure aux 18 mg/litre. Nous constatons des écarts importants entre le maximum et le minimum. En effet, les valeurs hautes observées correspondent à des périodes où l’agriculture n’a que peu d’impact sur le milieu, parfois dans des secteurs largement boisés. Ces taux élevés l’hiver doivent être clairement expertisés.

Que reprochez-vous d’autre à cette nouvelle carte de zonage ?

L. St-A : Cette proposition de zonage repose sur des données fragiles, incomplètes et insuffisamment expertisées quant aux sources réelles de ces dépassements et du contexte des prélèvements réalisés. Une fois encore, ce sont les agriculteurs seuls qui paieront le prix de contraintes administratives supplémentaires. Et le coût financier des adaptations à réaliser sur leurs exploitations en termes de mises aux normes.

Que se passera-t-il après cette consultation publique ?

L. St-A : Il est important, d’abord, de continuer à nous mobiliser en donnant notre avis dans cette consultation publique qui sera close lundi 17 mai. Car nous avons la possibilité de sortir encore plus de communes classées. Le préfet de Région prendra un arrêté cet été, avec une mise en application prévue pour la rentrée».

D.B.

(1) Dossier de consultation sur le site : http://www.occitanie.developpement-durable.gouv.fr/-a25383.html

Les avis doivent être transmis avant le 17 mai 2021 sur ce site, ou par mail à cette adresse : zones-vulnerables.dreal-occitanie@developpement-durable.gouv.fr

10 Mai 2021 | Actus Aveyron

Zone vulnérable : participez à la consultation en ligne !

La consultation publique concernant la nouvelle carte de zone vulnérable est ouverte jusqu’au lundi 17 mai (1). Pour les éleveurs aveyronnais, il est important de participer !

Pourquoi participer ?

Laurent Saint-Affre : «Cette consultation publique constitue la dernière ligne droite avant la signature du texte et son entrée en vigueur. Pour conserver les avancées obtenues dans le cadre des négociations conduites au niveau régional, améliorer encore le texte et préparer les négociations des programmes suivants, nous appelons nos adhérents à participer à la consultation publique. L’enjeu est important car la décision finale concernera beaucoup de communes et donc d’exploitations agricoles aveyronnaises.

Combien de communes aveyronnaises pourraient être classées, pour le moment ?

L. St-A : Cette nouvelle carte pourrait concerner, à ce jour, environ 40 % des communes aveyronnaise. Grâce à notre mobilisation, nous avons réussi à sortir une vingtaine de communes ou parties de communes. Il faut donc continuer à donner notre avis avec cette consultation publique.

Quels sont les arguments défendus par la profession agricole ?

L. St-A : Depuis de nombreuses années, les agriculteurs aveyronnais ont pris en main la fertilisation de leurs exploitations et raisonnent leurs assolements. Il est constaté à ce titre des baisses significatives des teneurs en nitrates au fil des différents zonages passés. Le nombre de mesures réalisées par station reste insuffisant. Sur les 31 stations en eaux superficielles «classantes» en zone vulnérable, aucune d’entre elles ne dispose d’au moins une mesure mensuelle, telle que requise dans le cadre de la directive nitrates du 12 décembre 1991.

Quel est, sur le fond, votre désaccord sur les analyses d’eau ?

L. St-A : La grande majorité des stations ne font ressortir que deux, voire trois analyses légèrement supérieures à 18mg/litre, alors que toutes les autres valeurs sont très faibles avec une moyenne largement inférieure aux 18 mg/litre. Nous constatons des écarts importants entre le maximum et le minimum. En effet, les valeurs hautes observées correspondent à des périodes où l’agriculture n’a que peu d’impact sur le milieu, parfois dans des secteurs largement boisés. Ces taux élevés l’hiver doivent être clairement expertisés.

Que reprochez-vous d’autre à cette nouvelle carte de zonage ?

L. St-A : Cette proposition de zonage repose sur des données fragiles, incomplètes et insuffisamment expertisées quant aux sources réelles de ces dépassements et du contexte des prélèvements réalisés. Une fois encore, ce sont les agriculteurs seuls qui paieront le prix de contraintes administratives supplémentaires. Et le coût financier des adaptations à réaliser sur leurs exploitations en termes de mises aux normes.

Que se passera-t-il après cette consultation publique ?

L. St-A : Il est important, d’abord, de continuer à nous mobiliser en donnant notre avis dans cette consultation publique qui sera close lundi 17 mai. Car nous avons la possibilité de sortir encore plus de communes classées. Le préfet de Région prendra un arrêté cet été, avec une mise en application prévue pour la rentrée».

D.B.

(1) Dossier de consultation sur le site : http://www.occitanie.developpement-durable.gouv.fr/-a25383.html

Les avis doivent être transmis avant le 17 mai 2021 sur ce site, ou par mail à cette adresse : zones-vulnerables.dreal-occitanie@developpement-durable.gouv.fr

06 Mai 2021 | Actus élevage | Actus Aveyron

Challenge France Terre de Lait : le lycée La Roque vainqueur !

Quatre étudiants de BTS PA 1ère année du lycée La Roque - Jacques Chirac ont remporté la première édition du Challenge France Terre de Lait organisé par le CNIEL. Parmi les 16 lycées agricoles en compétition, l’équipe aveyronnaise a séduit le jury de professionnels en partageant l’histoire de deux éleveurs laitiers qui se sont lancé dans la traite mobile en estives et ont rénové un buron sur le plateau de l’Aubrac pour mettre en valeur la production de leurs vaches en montagne.

lait+lycee+laroque

Précédents articles

30 Avril 2021 | Gel et arboriculture : la préfète de l'Aveyron constate les dégâts
23 Avril 2021 | Vautours : de nouvelles attaques sur des troupeaux en Aveyron [point de vue]
19 Avril 2021 | Produits laitiers : «prix hors la loi» (FDSEA-JA Aveyron)
16 Avril 2021 | Gel : viticulture et arboriculture lourdement impactées en Aveyron [points de vue]
14 Avril 2021 | Anciens exploitants FDSEA Aveyron : retraites agricoles et dossiers en cours
09 Avril 2021 | Réforme de la PAC : l’élevage condamné ! [point de vue]
02 Avril 2021 | L’agneau pascal Label rouge a le sourire [point de vue]
29 Mars 2021 | Productions animales : voyants au vert en 2020 pour le groupe coopératif UNICOR
26 Mars 2021 | PSN : la FNSEA demande des «clarifications» et pointe des «lacunes»
25 Mars 2021 | Réforme de la PAC et montagne : 5 000 éleveurs mobilisés à Clermont-Ferrand ! [diaporama]
22 Mars 2021 | PAC : des milliers d’éleveurs attendus à Clermont-Ferrand jeudi 25 mars
15 Mars 2021 | «Produire ici est essentiel» (FDSEA-JA)
12 Mars 2021 | Veau d’Aveyron et du Ségala : menu de printemps pour soutenir les restaurateurs
05 Mars 2021 | Future PAC : «des actions à ne pas manquer en mars» [point de vue]
26 Février 2021 | Prix du lait de vache : FDSEA et JA Aveyron dans les GMS
20 Février 2021 | «Nous Paysans» (France 2) ou la nostalgie des jours laborieux
18 Février 2021 | Réforme de la PAC : 300 agriculteurs défendent leur territoire sur le viaduc de Millau [diaporama]
18 Février 2021 | PAC : 48 députés aux secours de l’élevage de montagne
16 Février 2021 | Action PAC sur le viaduc de Millau : «C’est le moment de dire stop !» (FDSEA-JA Aveyron)
15 Février 2021 | Réforme PAC : action FDSEA-JA Aveyron au viaduc de Millau mercredi 17 février [vidéo]
12 Février 2021 | Future PAC : «Prêts à passer à l’action» (FDSEA-JA Aveyron)
10 Février 2021 | Opération vérification des prix des produits laitiers en GMS !
05 Février 2021 | «Les éleveurs ne baissent pas les bras !» [point de vue]
29 Janvier 2021 | Produits de proximité en restauration hors domicile : le projet FDSEA avance
21 Janvier 2021 | Non-respect de la loi EGAlim : FDSEA et JA Aveyron protestent auprès de la grande distribution
Voir toutes les archives