Aveyron | Par eva dz

FDSEA et JA maintiennent les blocages sur la RN 88 et l’A75

A l’image de leurs homologues dans toute l’Occitanie et dans plusieurs départements de France, la FDSEA et les JA sont montés d’un cran dans la mobilisation. Depuis mardi 23 janvier, ils bloquent le viaduc de Tanus et ont démarré ce jeudi 25 janvier, des opérations escargots sur l’A75 à hauteur de Sévérac d’Aveyron.

Depuis plusieurs mois, les revendications n’ont pas changé. Dans la continuité du retournement des panneaux de signalisation d’entrée et de sortie des communes, la FDSEA et les JA Aveyron dénoncent l’absence d’actes concrets du gouvernement pour défendre leur profession. «On continue de marcher la tête ! Et nous nous demandons encore quand le gouvernement aura-t-il du Biais dans sa prise de décisions ?!», ont interpelé les responsables agricoles.

«Le cri des campagnes françaises doit être entendu»

En préambule du blocage des principaux axes routiers du département, en particulier la RN 88 sur le viaduc de Tanus ainsi que l’A75 à hauteur de Sévérac d’Aveyron, une délégation de la FDSE A et des JA a rencontré le préfet, lundi 22 janvier. Pendant plus de 2h, ils ont échangé avec le représentant de l’Etat. Ils lui ont fait part de leurs intentions d’actions et surtout ont répété une nouvelle fois leurs revendications. «Nous avons eu une bonne écoute de la part du préfet qui a promis de faire remonter nos positions mais maintenant ce que nous voulons c’est que les décisions soient suivies d’actes concrets de la part du gouvernement», arguent la FDSEA et les JA. Un message porté jusqu’aux instances nationales, par les présidents de la FNSEA, Arnaud Rousseau et Arnaud Gaillot, président de JA national auprès du premier ministre et du ministre de l’agriculture, cette semaine.

«Face à l’absence de réactions et surtout d’actes du gouvernement, nous nous demandons surtout ce que l’Etat veut faire de nos fermes, de nos élevages, de ses paysans !», ont conclu la FDSEA et les JA. «Tant que nous n’aurons pas de réponses concrètes de la part du gouvernement, nous tiendrons nos blocages !».

La rédaction

Toutes les actualités

Sur le même sujet

Après les fortes gelées en avril qui ont causé d’importants dégâts dans les vignobles et vergers du département, la FDSEA et les JA ont sollicité l’administration pour que des missions d’expertise soient réalisées sur le terrain. La DDT est allée à la rencontre des vignerons et arboriculteurs du département, la semaine dernière. La DDT était sur le terrain la semaine dernière, dans les vignes et vergers sur plusieurs secteurs de l’Aveyron pour recenser les dégâts du gel de printemps (© FDSEA 12). Les services de la DDT ont visité, mercredi 29 mai, plusieurs exploitations afin d’expertiser les pertes de récolte en vigne pour les appellations Marcillac, Entraygues Le Fel et Estaing. Puis vendredi 31 mai, ils se sont rendus sur…