National | Par Didier Bouville

Equilibre des négociations commerciales : Coop de France veut un texte législatif

Coop de France propose dans un communiqué du 5 mars que « le projet de loi “consommation” permette de réaffirmer le principe d’une vraie négociation entre des milliers de producteurs et sept distributeurs, (négociation) en situation de déséquilibre économique ».

Pour l’organisation professionnelle, « la course folle aux prix toujours plus bas » pénalise les producteurs au profit de la distribution. « Depuis 4 ans, nous évoluons chaque année dans un rapport de force qui réduit les discussions commerciales à la loi du plus fort », dénonce Coop de France. « Il est donc indispensable de rappeler les fondamentaux du dispositif LME selon lesquels une vraie négociation commerciale doit lier une réduction des prix à des contreparties concrètes », soutient le communiqué.

Toutes les actualités

Sur le même sujet

Pour asseoir son hégémonie sur la scène internationale, la Chine vise l’autosuffisance alimentaire. L’accroissement des capacités de production des filières animales se fait dans la douleur. Des fermes géantes supplantent les petits producteurs de bovins et de porcs. Mais la conjoncture économique contrarie leur essor. De nombreuses sociétés laitières sont déficitaires. Sur de nombreux marchés agricoles, la Chine est le premier pays importateur au monde de commodités. L’an passé, elle a importé 2,4 millions de tonnes (Mt) de viande de porc, 3,46 Mt de viande bovine et l’équivalent de 10 Mt de lait en produits laitiers. Bien que l’empire du milieu soit la deuxième puissance économique mondiale, avec un excédent commercial de 800 milliards d’euros (Md€), son déficit commercial agricole…