National | Par Didier Bouville

Equilibre des négociations commerciales : Coop de France veut un texte législatif

Coop de France propose dans un communiqué du 5 mars que « le projet de loi “consommation” permette de réaffirmer le principe d’une vraie négociation entre des milliers de producteurs et sept distributeurs, (négociation) en situation de déséquilibre économique ».

Pour l’organisation professionnelle, « la course folle aux prix toujours plus bas » pénalise les producteurs au profit de la distribution. « Depuis 4 ans, nous évoluons chaque année dans un rapport de force qui réduit les discussions commerciales à la loi du plus fort », dénonce Coop de France. « Il est donc indispensable de rappeler les fondamentaux du dispositif LME selon lesquels une vraie négociation commerciale doit lier une réduction des prix à des contreparties concrètes », soutient le communiqué.

Toutes les actualités

Sur le même sujet

Le ministère de l’agriculture a annoncé un renforcement des contrôles le long de la chaine alimentaire pendant la durée des Jeux olympiques et notamment sur les sites dédiés. Marc Fesneau Capture X-Twitter « 13 millions de repas seront servis sur les sites des jeux olympiques, dont 5 millions pour les spectateurs, 3,5 millions pour les agents de l’organisation et 2,2 millions pour les athlètes, pendant la durée des Jeux olympiques », a annoncé le cabinet du ministère de l’Agriculture à la veille de la visite du ministre de l’Agriculture, Marc Fesneau à Saint Ouen, le 12 avril près de Saint-Denis, l’un des sites des épreuves. Pour faire face à cet évènement exceptionnel, le ministère entend éviter toute « toxi-infection »…