Aveyron | Par Didier Bouville

Conférence-débat : +2 degrés les vaches sous les cocotiers ?

Jeudi 2 décembre, JA organise la dernière conférence du cycle 2021 aux archives départementales à Rodez. L’invité est Jean-Marc Jancovici, ingénieur, enseignant et conférencier tourné vers le sujet du réchauffement climatique.

Jean-Marc Jancovici est ingénieur, enseignant et conférencier expert du changement climatique et de la transition énergétique. Considéré comme un expert du CO2, il était récemment à la COP 26. Il est l’invité de JA jeudi 2 décembre aux archives départementales de Rodez.

Lors de sa conférence, après un état des lieux de la situation énergétique et climatique pour la profession agricole avec des projections sur les années à venir, il abordera les interrelations entre l’agriculture, le climat et l’énergie. Enfin, il proposera des solutions que le monde agricole et principalement les éleveurs, pourraient apporter par rapport au changement climatique.

La conférence est gratuite, organisée par Jeunes Agriculteurs Aveyron en collaboration avec le Groupe de Camboulazet et avec le soutien du Conseil départemental. Elle se tiendra le jeudi 2 décembre à 20h30 aux archives départementales à Rodez. Les places étant limitées, les personnes souhaitant participer doivent s’inscrire (07 87 11 91 62 ou ja.aveyron@ja12.fr en précisant nom, prénom, code postal et commune).

Cette conférence sera retransmise en direct sur les réseaux sociaux (en cliquant sur l’un des liens suivants : Facebook JA Aveyron ou Instagram JA Aveyron)

La rédaction

Toutes les actualités

Sur le même sujet

Les adhérents d’APO – Alliance Porci d’Oc étaient réunis en assemblée générale, vendredi 14 juin. Lionel Tauriac, le président et Mikaël Le Gallic, directeur général, ont fait le point sur l’activité et sur les projets de la coopérative. La coopérative APO était en assemblée générale vendredi 14 juin à Rodez © APO Malgré une année 2023 plus compliquée, hausse des énergies et des charges en général, baisse de la production porcine, la coopérative APO «s’en sort très bien» selon ses responsables. «Que nous dégagions un résultat positif après cette année difficile est une vraie satisfaction», résume Lionel Tauriac.Appuyé de son directeur, Mikaël Le Gallic, le président de la coopérative explique cette bonne santé par la complémentarité entre les différentes activités…