Aveyron | Par La rédaction

Aubrac Carladez Viadène Une formation CAP boucher en 1 an s’ouvre sur le territoire

La Communauté de communes Aubrac Carladez et Viadène impulse la création d’un cursus de formation sur son territoire pour les «métiers de la viande» en octobre prochain : un  CAP boucher en 1 an.

La formation CAP boucher en 1 an démarre en octobre sur l’Aubrac en lien étroit avec les entreprises du territoire (photo Communauté de communes Aubrac Carladez Viadène).

La Communauté de communes Aubrac Carladez Viadène travaille, pour ce projet, en partenariat étroit avec la Région Occitanie, la Chambre de métiers et de l’artisanat de l’Aveyron et les ateliers de transformation viande du territoire (Beauvallet – Plainemaison-Occitanie et maison Conquet). Les objectifs sont multiples : répondre aux besoins locaux de main d’œuvre qualifiée, accompagner l’orientation des jeunes et des adultes et, surtout, conforter l’attractivité du territoire en implantant une activité cohérente avec ses ressources.

Ouverture de la formation en octobre : 12 places disponibles !

«En Aubrac, territoire d’élevage par excellence, formez-vous au métier de boucher !» Telle est la formule choisie pour séduire des candidats à la formation «Métiers de la viande» qui ouvrira en octobre 2022 à l’initiative conjointe de la Communauté de communes, de la Région Occitanie, de la Chambre de métiers et de l’artisanat de l’Aveyron et des ateliers de transformation viande du territoire Beauvallet – Plainemaison Occitanie et Maison Conquet.
Sur ce territoire d’élevage, la formation prendrait la forme d’un CAP Boucher, d’une durée d’un an, et ouvrirait en octobre 2022. Au total, 12 places sont disponibles pour des jeunes, des demandeurs d’emploi, des profils de réinsertion ou de reconversion professionnelle. La formation donne toutes les clés pour savoir où et comment découper, connaître les morceaux, utiliser les bons outils et machines de découpe, préparer des recettes, gérer les conditionnements ou présenter les morceaux à la clientèle…et ce, aussi bien pour le bœuf, le porc, la volaille ou l’agneau.

L’accompagnement de la Chambre de métiers et de l’artisanat

Pour sa mise en œuvre, la Communauté de communes a sollicité la Chambre de métiers et de l’artisanat de l’Aveyron, forte de son expérience dans le secteur de la formation professionnelle et notamment dans la formation des métiers de boucherie, pour l’accompagner dans la délocalisation de cette formation. La théorie serait enseignée dans une salle de formation informatisée à Argences-en-Aubrac et la pratique dans les 2 ateliers viande du territoire. Une formation taillée sur-mesure pour un savoir-faire et un métier technique qu’il est essentiel de préserver en Aubrac Carladez et Viadène !  

La rédaction

Pour en savoir plus sur ce projet :
– consultez la page dédiée du site Internet de la Communauté de communes Aubrac Carladez et Viadène : www.ccacv.fr/centre-formation-metiers

Toutes les actualités

Sur le même sujet

Les adhérents d’APO – Alliance Porci d’Oc étaient réunis en assemblée générale, vendredi 14 juin. Lionel Tauriac, le président et Mikaël Le Gallic, directeur général, ont fait le point sur l’activité et sur les projets de la coopérative. La coopérative APO était en assemblée générale vendredi 14 juin à Rodez © APO Malgré une année 2023 plus compliquée, hausse des énergies et des charges en général, baisse de la production porcine, la coopérative APO «s’en sort très bien» selon ses responsables. «Que nous dégagions un résultat positif après cette année difficile est une vraie satisfaction», résume Lionel Tauriac.Appuyé de son directeur, Mikaël Le Gallic, le président de la coopérative explique cette bonne santé par la complémentarité entre les différentes activités…