Aveyron | Par La rédaction

Aide aux investissements agro-environnementaux et petits investissements dans les exploitations Le S

Le syndicat mixte du bassin versant Aveyron Amont (SMBV2A) décline actuellement le programme d’actions agricoles du contrat de rivière Aveyron amont 2020-2024, contribuant notamment à la préservation et la reconquête du bon état des milieux aquatiques.

Dans ce cadre, les exploitations du territoire peuvent bénéficier d’un appui technique et administratif au montage de certains dossiers de demande d’aides du Dispositif Unique (DU) et/ou du PASS. A noter que les financements proviennent à la fois du FEADER, de la Région Occitanie, et de l’Agence de l’Eau Adour Garonne.

Ces aides, représentant entre 20 et 80 % des investissements (sur HT), sont accordées pour soutenir les dépenses des équipements répondant à plusieurs enjeux environnementaux :
– préservation des sols et lutte contre l’érosion : matériels améliorant les pratiques culturales, permettant de diminuer le travail du sol (dont semoirs directs, matériels spécifiques pour le semis des couverts,…), matériels spécifiques pour l’entretien des haies (lamier à couteaux, sécateurs hydrauliques broyeurs d’accotement).
– réduction de la pollution des eaux par les phytosanitaires : matériels mécaniques ou thermiques de substitution aux traitements (dont herses étrilles, bineuses, broyeurs, rouleaux destructeurs de couverts…),
– réduction de la pollution des eaux par les fertilisants : équipements visant à une meilleure répartition des apports, matériels de pesée, capteurs embarqués, etc…
– réduction de l’impact de la divagation des animaux d’élevage dans les ruisseaux : mise en œuvre de clôtures, points d’abreuvements et dispositifs de franchissement
– réduction de la pression des prélèvements sur la ressource en eau : matériel de mesures en vue de l’amélioration des pratiques (logiciels de pilotage d’irrigation, tensiomètres…), matériels spécifiques économes en eau (régulation électronique…), équipements pour la collecte des eaux de pluie des bâtiments (pour usage d’irrigation uniquement).

Avant le 30 novembre et le 31 décembre

La date limite de dépôt des dossiers est fixée au 30 novembre pour le Dispositif Unique FEADER, et jusqu’au 31 décembre pour les dossiers Régionaux (dispositif PASS). En vue du montage des dossiers, le SMBV2A accompagnera prioritairement les porteurs de projet des bassins versants de l’Olip, de la Briane et des Serènes sur lesquels des dynamiques agricoles sont en œuvre. Ces bassins se situent sur 18 communes (en tout ou partie) : Sévérac d’Aveyron, Flavin, Sainte Radegonde, Le Monastère, Luc La Primaube, Olemps, Pont de Salars, Le Vibal, Bor et Bar, La Capelle Bleys, La Fouillade, Le Bas Ségala, Lescure Jaoul, Lunac, Morlhon le Haut, Najac, Saint André de Najac et Sanvensa. Néanmoins, un appui n’est pas exclu sur les autres communes du bassin versant Aveyron Amont en fonction du nombre de demandes et des capacités logistiques de la structure à accompagner les porteurs de projets.

Les exploitants agricoles intéressés par ce dispositif sont invités à contacter Chloé Fournel, animatrice espace rural du SMBV2A (contact : 06 07 63 07 40 – chloe.fournel@aveyronamont.fr).

La rédaction

Toutes les actualités

Sur le même sujet

Initialement annoncé le 15 mars par le gouvernement, le versement des aides MAEC et Bio n’est toujours pas soldé, trois mois après… Une situation «inadmissible» qu’ont dénoncé les responsables FDSEA et JA venus rencontrer le directeur de la DDT, lundi 17 juin. Marie-Amélie Viargues, présidente de la FDSEA et Nicolas Bosc, président de la section AB FDSEA et Mathieu Bedel, responsable groupe Bio JA et Léo Nakich, président JA 12, à la sortie de leur rencontre avec la DDT, lundi 17 juin. «La situation est plus qu’urgente !», une délégation de la FDSEA et des JA est allée demander à l’Etat de «respecter ses engagements et payer ce qu’il doit !». En effet, le gouvernement avait annoncé le versement des…