Aveyron | Par Jérémy Duprat

66ème édition de la Foire de Baraqueville : près de 30 000 visiteurs

(Crédit photo : Isabelle Cabot, Printagri)

La Foire de Baraqueville, c’est le symbole emblématique d’un territoire qui respire l’agriculture et l’élevage.

Près de 30 000 personnes. 400 exposants. Des centaines d’animaux pour le concours. La traditionnelle Foire de Baraqueville a encore une fois attiré son monde et réussi son coup. Et ce malgré une météo qui aurait pu tourner au vinaigre. Si la chaleur éreintante en ce début de mois de mai a éloigné les curieux samedi et occupé les agriculteurs avec les ensilages, les rues de la commune étaient pleines à craquer dimanche 7 mai malgré un ciel menaçant en début de matinée.

Au sein du foirail, les concours se sont enchaînés pour les Montbéliardes, les Limousines, les Brunes et les Prim’Holstein. Des bêtes que tous ont pu admirer tout au long du week-end. Et quels animaux ! Le niveau était au rendez-vous comme chaque année pour présenter certaines des plus belles bêtes du département.

Du côté des exposants d’outillages et d’objets en tout genre mais aussi pour les vendeurs de machines agricoles, les sourires étaient présents sur les visages. Une bonne occasion pour ces derniers de tisser du lien avec leurs clients et de montrer leur engagement en faveur de la vitalité du territoire. Une vitalité économique mais aussi sociale. Et c’est là toute la réussite de la fameuse Foire de Baraqueville.

Jérémy Duprat

Toutes les actualités

Sur le même sujet

Les adhérents d’APO – Alliance Porci d’Oc étaient réunis en assemblée générale, vendredi 14 juin. Lionel Tauriac, le président et Mikaël Le Gallic, directeur général, ont fait le point sur l’activité et sur les projets de la coopérative. La coopérative APO était en assemblée générale vendredi 14 juin à Rodez © APO Malgré une année 2023 plus compliquée, hausse des énergies et des charges en général, baisse de la production porcine, la coopérative APO «s’en sort très bien» selon ses responsables. «Que nous dégagions un résultat positif après cette année difficile est une vraie satisfaction», résume Lionel Tauriac.Appuyé de son directeur, Mikaël Le Gallic, le président de la coopérative explique cette bonne santé par la complémentarité entre les différentes activités…