lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Festibœuf-concours d’animaux gras à Naucelle : les signes officiels de qualité progressent

15 octobre 2020

Festibœuf-concours d’animaux gras à Naucelle : les signes officiels de qualité progressent

 

Jérôme At, président de Festibœuf, et Bernard Guibaud (au micro) de Gélioc, lancent la vente aux enchères des championnes de toutes les catégories.

La 15ème édition de Festibœuf s’est déroulée vendredi 9 octobre à Naucelle. Malgré la crise sanitaire liée au Covid qui a interdit l’accès au grand public, le concours d’animaux de boucherie a une fois de plus brillé par la qualité des animaux.

«Les ventes se sont encore mieux passées que l’an dernier avec un prix moyen supérieur de 50 centimes !», se félicite Jérôme At, président du comité naucellois pour la promotion de l'élevage et responsable commercial chez Languedoc Lozère Viande. Rien d’étonnant pour le président. «La crise sanitaire, au final, n’a pas impacté la filière viande de qualité. Les boucheries traditionnelles ont profité de la moindre fréquenta- tion dans les grands hypermarchés. En parallèle les consommateurs ont mis plus d’argent sur l’alimentaire».

Il faut dire que le concours de Naucelle reste un fleuron du genre. «Même si le grand public nous a manqué, le niveau professionnel, lui, est de plus en plus élevé. Les animaux fournis par les éleveurs et les engraisseurs étaient cette année d’une homogénéité remarquable. Pas une bête n’a été déclassée avant le concours». 171 vaches et génisses issues de 49 élevages étaient proposées à la vente. «Depuis 3 ans nous faisons la part belle aux animaux sous signe officiel de qualité. Il y en avait plus de 50 cette année. Cela nous permet de rééquilibrer la proportion éleveurs-engraisseurs, notre objectif étant la parité». Cette volonté se retrouve aussi au moment de la vente aux enchères qui est passée de 3 à 9 animaux, dont cette année 4 étaient championnes en catégorie Label Rouge et IGP.

Une clientèle dans le Sud- est qui se confirme

La grande championne de cette édition 2020 est une génisse Aubrac de 3 ans appartenant à l’EARL de la Gamasse, à Curières. Elle a été vendue aux enchères pour 10 €/kg à Languedoc Lozère Viande pour le compte des magasins Super U d’Alès et d’Aimargues dans le Gard. Ces deux magasins ont aussi acquis pour 9 €/kg la championne croisée, génisse de 3 ans appartenant à l’EARL Saint Cizy, de Cazères (Haute-Garonne). Enfin le Super U d’Alès a remporté la cham- pionne Charolaise, génisse de 3 ans provenant de la SAS de Palazy, à Payrin (Tarn), pour 7,40 €/kg. Languedoc Lozère Viande a aussi servi d’intermédiaire pour le Super U de Marseille-Taddéi, qui va commercialiser la championne IGP Fleur d’Aubrac, venant du GAEC de la Baraque de la Motte, à Saint Sauveur de Ginestoux (Lozère). Cette génisse de 3 ans a été achetée 9 €/kg. La championne Limousine a aussi eu les faveurs de l’enseigne U pour 7,80 €/kg payé par le Super U de Roujan dans l’Hérault. Cette vache de 7 ans a fait le bonheur de son propriétaire, la SARL Fonvielle père et fils à Réalmont (Tarn).

Le Label Rouge Bœuf Fermier Aubrac était aussi très bien représenté à Naucelle. La championne de la catégorie, une vache de 3 ans appartenant au GAEC de la Baraque de la Motte, a été achetée par la boucherie Pagès à Vauvert dans le Gard pour 8,20 €/ kg. L’autre vache BFA a remporté la catégorie naisseur-engraisseur. Cette vache de 6 ans vient de l’EARL de la Gamasse et sera commercialisée dans une boucherie à Sevran, en banlieue parisienne. Elle a été achetée 8€/kg.

Le Bœuf Limousin Label Rouge était quant à lui représenté par une vache de 6 ans, la plus locale car amenée par le GAEC de la Vallée du Lézert à Gramond. Elle a été acquise pour 7,60 €/kg par le groupe Bigard et sera abattue à Castres. Enfin, la championne de la catégorie Blonde d’Aquitaine a été achetée 7,20 €/kg par l’entreprise Guasch, abatteur et transformateur à Perpignan. Elle appartenait à la SAS Veyrac de Sénergues.

Bérangère Carel