lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Machines à traire : entretenir et contrôler !

12 novembre 2020

Machines à traire : entretenir et contrôler !

Yves Deveix et Julie Rouquette.

Yves Deveix, conseiller machines à traire à la Chambre d’agriculture, a été rejoint le 20 août par Julie Rouquette afin de renforcer un service sollicité par les éleveurs aveyronnais.

Julie Rouquette, fille d’éleveur et ingénieure issue de l’école supérieure de Purpan, occupera dans les prochains mois le rôle d’animatrice de la maîtrise d’œuvre et référente machines à traire sur Midi-Pyrénées, à la Chambre d’agriculture. Ce service effectue divers contrôles de machines à traire, bovins, ovins et caprins.

L’Opti’Traite® est l’audit technique annuel des installations de traite. Il est exigé pour la filière AOP Roquefort et est obligatoire dans le cadre de la conditionnalité des aides PAC dans toutes les espèces. Le Certi’Traite® est le contrôle de conformité du montage et du fonctionnement des installations de traite, neuves, rénovées, ou d’occasion.

En 2019, 2 780 Opti’Traite® ont été réalisés en Midi-Pyrénées, dont 1 855 en Aveyron. Et 53 Certi’Traite® ont été effectués en Midi-Pyrénées, dont 37 en Aveyron. Si les Certi’Traite® sont en légère progression, les Opti’Traite® sont en recul en Midi-Pyrénées et en Aveyron, puisqu’ils étaient de 3 040 en 2018. Une baisse principalement dans l’espèce bovine.

Le secteur ovins représente 65 % des contrôles, bovins 29 %, et caprins 6 %. Le contrôle Opti’Traite® est assuré par la Chambre d’agriculture mais il peut l’être également par des agents qualifiés d’opérateurs agréés. La liste des agents qualifiés est disponible auprès du service machines à traire de la Chambre d’agriculture de l’Aveyron.

Pour Yves Deveix, «une machine à traire doit toujours être bien réglée, avec un entretien régulier, afin que l’outil vieillisse bien et reste performant le plus longtemps possible. En cas de changement de machine, il est indispensable de demander le contrôle Certi’traite®».

A ces deux contrôles s’ajoute le Net’Traite® vérifiant uniquement le nettoyage des installations de traite, mais aussi le Dépos’Traite® dont l’objectif est de vérifier l’homogénéisation des seuils des déposes automatiques à flux de lait pour les espèces bovines et caprines. Aujourd’hui, la tendance évolue de plus en plus vers du matériel neuf avec un nombre de postes en hausse.

Par ailleurs, en 2019, 42 robots de traite ont été contrôlés en Aveyron, département qui recenserait aujourd’hui plus d’une soixantaine de robots de traite.

D.B.