lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Gestion de la «paperasse» : et si la contrainte devenait une force ?

11 février 2021

Gestion de la «paperasse» : et si la contrainte devenait une force ?

La gestion administrative sur les exploitations plus communément appelée «paperasse» est souvent associée à des qualificatifs peu reluisants : rébarbative, laborieuse, fastidieuse, chronophage... Plutôt que de la subir, la Chambre d’agriculture et l’ADPSA proposent une formation afin de mieux maitriser cette activité indispensable à toute entreprise, pour que ce qui était une contrainte devienne une force pour l’exploitation.

Rencontre avec l’intervenante de la formation, Chantal Tresserra, accompagnatrice-formatrice-médiatrice à l’ATAG (Association Tarnaise pour le développement de l’Agriculture de Groupe).

- Qu’entendez-vous par paperasse ?

«La «paperasse» commence avec l’enregistrement des pratiques quotidiennes sur le troupeau et les sols, le paiement des factures, se poursuit par la préparation des documents pour le comptable, passe par le montage d’un dossier de demande de subvention ou par une télédéclaration sur télépac et finit par le classement des courriers et autres mails qui arrivent chaque jour. La «paperasse» est donc une multitude de tâches ponctuelles ou régulières. Parfois ces tâches seront très urgentes car il faudra se soumettre à des dates butoir, d’autres fois, elles seront déterminantes pour la structure par leur enjeu financier.

- A qui s’adresse cette formation ?

La formation s’adresse à des personnes qui travaillent ensemble sur une même structure. Il peut s’agir des associés d’une société agricole, d’un couple dont l’un est agriculteur en individuel et l’autre son conjoint d’exploitant par exemple, d’un groupe d’agriculteurs qui gèrent un magasin de producteurs, d’un groupement d’employeurs... L’idée est que les personnes du groupe donné participent à cette formation pour bâtir ensemble une nouvelle organisation administrative pour leur exploitation ou structure.

- Si vous deviez donner un argument pour encourager un groupe à participer à cette formation, quel serait-il ?

Cette formation donne aux agriculteurs des outils au service de l’efficacité et de la bonne entente dans un groupe. En fin de formation, les agriculteurs d’un GAEC par exemple sauront :

- Identifier les activités administratives ainsi que la ou les personnes qui en ont la charge,

- Quantifier le temps nécessaire à ces activités,

- Planifier les diverses tâches administratives qu’ils auront identifiées et analysées pour leur structure,

- Classer leurs documents selon une organisation qu’ils auront validée de concert,

- Partager les informations entre eux pour une meilleure communication.

Une place importante est laissée aux échanges d’expérience entre les agriculteurs et à la bonne humeur».

Propos recueillis par Céline Laumond conseillère d’entreprise Chambre d’agriculture de l’Aveyron.


Formation sur deux jours : 8 mars 2021 et 25 mars 2021 à la Chambre d’agriculture à Rodez.

Renseignements et inscriptions auprès de Céline Laumond au 05 65 70 68 91 (le matin).