lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
L’action continue : FDSEA et JA murent l’administration

08 avril 2021

L’action continue : FDSEA et JA murent l’administration

Face à des ministères sourds ou malentendants, la FDSEA et les JA avaient annoncé des actions imminentes, elles se traduisent dès ce jeudi 8 avril. FDSEA et JA encouragent à garder le rythme pendant les semaines à venir.

Pendant que l'élevage en montagne manifeste pour garder le niveau de soutiens PAC, d'autres productions s'organisent pour faire pression dans leur sens. Les associations spécialisées végétales pro- jettent de faire des blocages autour de Paris. La semaine dernière, le Groupe Avril annonçait 45 millions d'euros d'investissement dans la construction d'une usine de transformation de protéines végétales en produits pour l'alimentation humaine (steacks et laits végétaux). L’Aveyron n’entend pas se laisser faire et compte bien défendre son «beefsteak aveyronnais !».

Ainsi toutes les trésoreries et centres des impôts aux quatre coins du département seront murés par les équipes locales FDSEA et JA. Elles monteront des murs de pneus devant toutes les entrées.

Des murs de pneus dans tout l’Aveyron !

«Nos productions animales qui occupent les parties du territoire les plus difficiles à travailler , qui restent la seule activité avant la friche, qui sont les plus soumises aux importations moins-disantes, notre ministre les condamne- raient-elles à disparaître ? Quelle ferme, quelle entreprise peut se permettre de perdre 30 à 50 % de ses revenus sans envisager l’avenir autrement ?», dénoncent la FDSEA et les JA. «Le déclin économique provoqué par la disparition des élevages et de leurs animaux dans nos paysages ne serait plus un fantasme», alertent-ils.

Pour faire entendre leur colère auprès de l’Etat, la FDSEA et les JA ont décidé de murer les entrées des trésoreries et des centres des impôts dans tout l’Aveyron. Onze sites sont concernés à Argences en Aubrac, Belmont sur Rance, Montbazens, Nant, Millau, Pont de Salars, Réquista, Sévérac d’Aveyron, Saint Geniez d’Olt et d’Aubrac, Saint-Affrique et Villefranche de Rouergue.

Et d’autres actions sont à prévoir dans les jours et les semaines à venir pour faire infléchir la position du ministre de l’agriculture et continuer de l’alerter sur le nécessaire soutien de l’élevage en zone de montagne à travers la future réforme de la PAC.