lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Un nouvel outil pour transformer durablement les modèles agricoles

28 Octobre 2021 | Actus nationales

Occitanie : Un nouvel outil pour transformer durablement les modèles agricoles

Le 22 octobre, les élus régionaux ont adopté plusieurs mesures en faveur de la transition agroécologique et de l'agriculture durable : la création du Groupement d'Intérêt Public (GIP) «Transitions» ainsi que le lancement de deux appels à projets pour accompagner le développement de l'agriculture biologique.

La transformation des modèles agricoles est un enjeu majeur pour le territoire, pour aller vers des modèles plus vertueux, pour une plus juste rémunération, pour la protection et la préservation des ressources naturelles garantissant aux habitants de l’Occitanie une alimentation saine et accessible à tous.
Pour faciliter la mise en place de pratiques plus durables sur l’ensemble du territoire, en cohérence avec les politiques publiques, la Région Occitanie, l’Etat, l’Agence de l’Eau Adour-Garonne ainsi que le lycée agricole de Toulouse-Auzeville ont souhaité créer un outil innovant, unique en France, au service de ces ambitions communes : le Groupement d’Intérêt Public «Transitions». Ce dernier reprendra et développera les champs d’actions actuellement portés par la Plateforme Agroécologique d’Auzeville, à savoir l’accompagnement au changement de pratiques des acteurs et des territoires.
Le GIP «Transitions» permettra d’apporter une expertise technique et une connaissance du terrain pour accompagner les services de la Région dans la mise en place des actions du Pacte vert, telles que la mise en œuvre de la stratégie agriculture durable (suivi des contrats d’agriculture durable, participation à la réflexion sur la création du forum des conseillers, etc.) et du plan protéines végétales. Il jouera aussi un rôle de coordination et d’animation pour les structures associatives et les initiatives dans le domaine de l’agroécologie et permettra ainsi une meilleure appropriation de ces questions par les agriculteurs.
Le GIP interviendra dans plusieurs champs d’actions, notamment pour :
-  expérimenter et partager des nouvelles pratiques agricoles,
-  réaliser des études et analyses pour imaginer les changements de pratiques agricoles,
- jouer un rôle de «guichet unique» d’information auprès des acteurs souhaitant s’engager dans une démarche de transition agroécologique,
- animer et porter des projets faisant intervenir plusieurs acteurs,
- accompagner les acteurs de la formation dans l’adaptation des enseignements aux nouvelles pratiques et aux enjeux de la transition agroécologique,
- favoriser la coopération et la mise en commun des moyens (techniques, financiers) entre les membres du groupement.
Pour son fonctionnement la Région Occitanie apportera un financement de 90 000€ et mettra à disposition des locaux. L’Agence de l’Eau contribuera à hauteur de 250 000€, enfin l’Etat participera à hauteur de 50 000€ et mettra à disposition deux emplois.
L’assemblée générale constitutive du GIP devrait intervenir en décembre 2021.


Deux appels à projet pour soutenir l’agriculture biologique


Le premier appel à projet concerne le soutien aux actions collectives de développement et structuration des filières en agriculture biologique en Occitanie. Les dossiers de candidature peuvent être déposés jusqu’au 17 novembre.
L’appel à projets Expérimentation Bio vise à accompagner les actions d’expérimentation répondant aux objectifs prioritaires régionaux des filières bio comme par exemple résoudre les impasses techniques, structurer les filières bio régionales, améliorer les performances environnementales des exploitations (eau, air, énergie, biodiversité, sol) ou encore renforcer l’autonomie des exploitations engagées en bio.
Pour cette 3ème édition, les dossiers de candidature peuvent être déposés jusqu’au 19 novembre.

La rédaction