lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > UE-Mercosur : Interbev et la FNH appellent M. Macron à «refuser fermement» l'accord

16 Février 2021

UE-Mercosur : Interbev et la FNH appellent M. Macron à «refuser fermement» l'accord

UE-Mercosur : Interbev et la FNH appellent M. Macron à «refuser fermement» l'accord

«Assumez, à Bruxelles, le discours que vous portez en France en refusant vraiment, fermement, cet accord avec le Mercosur», exhortent les présidents d'Interbev (interprofession bétail et viandes), de la Fondation Nicolas Hulot et de l'institut Veblen dans une lettre envoyée à Emmanuel Macron le 15 février. «La France est-elle vraiment opposée à l’accord UE-Mercosur?», s'interrogent les signataires, estimant la position de la France «beaucoup plus floue» depuis le Comité de suivi de la politique commerciale le 4 février. Répétant être «opposé en l'état» à l'accord, le gouvernement tente d'améliorer le texte sur la déforestation et les filières agricoles sensibles. Mais Paris «refuse en même temps de rouvrir les négociations du contenu de l’accord, pour obtenir ces garanties», dénoncent les ONG et professionnels. Par ailleurs, Interbev et la FNH appellent le chef de l'Etat à «bloquer, immédiatement, les tentatives actuelles de la Commission européenne de modifier la nature juridique de l’accord.» Si cette scission de l'accord se confirme, sa ratification ne nécessitera ni l'unanimité au Conseil de l'UE, ni un vote des Parlements nationaux. Un risque «réel», préviennent les ONG et professionnels, qui se basent sur une confirmation du ministre du Commerce extérieur Franck Riester le 4 février.