lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Revalorisation des retraites des conjoints et aides-familiaux : les sénateurs interpellés

26 Juillet 2021 | Actus nationales | Actus Aveyron

Revalorisation des retraites des conjoints et aides-familiaux : les sénateurs interpellés

 

Deux délégations des sections des anciens exploitants et des agricultrices de la FDSEA ont rencontré les 16 et 17 juillet, les deux sénateurs de l’Aveyron, Jean-Claude Anglars et Alain Marc, pour évoquer la proposition de loi sur une revalorisation de la retraite des conjoints, conjointes et aides-familiaux. Marie-Pierre Lanne, co-présidente de la section des anciens exploitants FDSEA et membre du bureau de la Section nationale, fait le point.

Pourquoi ces rencontres avec les sénateurs ?

M-P. Lanne : «Elles font suite à nos rencontres avec les députés de l’Aveyron en juin juste avant le vote à l’unanimité à l’Assemblée Nationale de la proposition de loi d’André Chassaigne sur la revalorisation de la retraite des conjoints, conjointes et aides-familiaux. Maintenant elle doit passer devant le Sénat. D’où nos échanges avec nos deux sénateurs de l’Aveyron pour leur rappeler les enjeux de ce texte.

Que prévoit la proposition de loi adoptée en première lecture à l’Assemblée nationale ?

M-P. Lanne : Concrètement, elle prévoit une revalorisation à 700 euros par mois du minimum de retraite des conjoints, conjointes et aides-familiaux à carrière complète (au lieu des 555,50 euros mensuels actuels). Cette proposition de loi vaut aussi bien pour les personnes déjà retraitées et pour les futurs retraités. D’autre part, le plafond d’écrêtement toutes retraites confondues de la revalorisation serait augmenté à hauteur du minimum vieillesse (ASPA) pour une personne isolée passant de 874,76 euros par mois à 906,81 euros par mois. Enfin la proposition de loi adoptée prévoit aussi de limiter la durée du statut de conjoint collaborateur à 5 ans à compter du 1er janvier 2022.

Le texte prévoit aussi de demander aux caisses de MSA une information des bénéficiaires potentiels de l’ASPA (allocation de solidarité aux personnes âgées).

Quel a été votre message aux sénateurs ?

M-P. Lanne : Les sections des anciens exploitants et des agricultrices de la FDSEA ont montré toute leur mobilisation sur le sujet de la reconnaissance des conjoint(e)s et aides-familiaux dans le dispositif des retraites. Cette proposition de loi est une première reconnaissance de tout le travail engagé au niveau syndical pour la reconnaissance de tous les membres d’une famille. Nous espérons une inscription rapide de cette proposition de loi à l’ordre du jour du Sénat afin que ce texte puisse être adopté définitivement et qu’ainsi les conjoints et conjointes, les aides-familiaux puissent bénéficier sans attendre d’une revalorisation de leur retraite.

Notre combat continue pour que soient prises en compte les 25 meilleures années et que le seuil de 10% pour l’éducation de 3 enfants soit converti en une somme.

Nos deux sénateurs se sont montrés à l’écoute de nos demandes et plutôt favorables à la proposition de loi. A priori elle ne sera inscrite à l’ordre du jour du vote qu’à l’automne, nous croisons les doigts pour un vote à l’unanimité et ainsi une application au plus vite».

Recueillis par Eva DZ