lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Rapport Papin: l’agroalimentaire veut aller plus loin sur le tarif

29 Mars 2021

Rapport Papin: l’agroalimentaire veut aller plus loin sur le tarif

«Il faut aller encore plus loin» dans la réforme des relations commerciales, annoncée par le ministre de l’Agriculture à la suite notamment de la remise du rapport de serge Papin (1), scandent d’une seule voix dans un communiqué commun du 26 mars l’Ania (industries agroalimentaires), la Coopération agricole, la Feef (PME alimentaire) et l’Ilec (grandes marques). Pour les transformateurs, «face à une destruction de valeur et une déflation sur les prix aux effets toujours plus délétères pour la filière, seule une véritable liberté tarifaire permettra de sauver l’esprit d’Egalim». «Sans renforcement du tarif, qui reflète le coût de la matière première agricole mais aussi les coûts de production, les investissements nécessaires aux transitions alimentaires et environnementales, il n’y aura pas de création de valeur», avancent-ils. Dans le même veine, l’Adepale (produits élaborés) demande «la non-négociabilité du tarif» pour les produits sous marques nationales. «Cette mesure permettra de garantir aux producteurs, aux transformateurs et aux distributeurs une rémunération stable et juste prenant en compte l’inflation des coûts et des matières premières», argumente le syndicat.

(1) Rapport de la mission de médiation et de conciliation concernant le bilan de la loi EGalim et la nécessité de mieux rémunérer la chaîne de valeur agricole. 

Télécharger le rapport Papin ICI