lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Pelouses sèches : un projet de réouverture est en cours

02 Décembre 2021 | Actus Aveyron

Pelouses sèches : un projet de réouverture est en cours

Dans le cadre du plan France Relance, l’Etat a alloué à chaque région une aide pour des projets en faveur de la biodiversité. Pour la région Occitanie, l’Adasea a proposé la réouverture de pelouses sèches sur la commune de La Rouquette.


L’association n’en est pas à son coup d’essai puisqu’en 2018, un projet similaire avait été porté sur les pelouses de Bénéchou, lieu-dit La Rouquette. La réussite de la réouverture a motivé l’Adasea et la commune de La Rouquette à réitérer le projet sur les parcelles jouxtant le bourg.  


Le 23 septembre a eu lieu une réunion de présentation de projet de réouverture aux propriétaires des parcelles concernées et favorables à la restauration. Cette concertation a permis de définir le déroulé du chantier et les actions (pose de clôtures, entrées de parcelles, passage pour le bétail...) nécessaires à la gestion et à l’amélioration de l’état écologique des pelouses après les travaux.
Les travaux ont débuté le 3 novembre, la période d’intervention étant prévue jusqu’en février 2022.


Ils sont réalisés par l’entreprise de réinsertion Viif 12 (Village Initiative Insertion Formation) de Villefranche-de-Rouergue. Les petits ligneux et les grandes herbes vont être broyés tandis que les arbres et arbustes seront coupés. Les murets et autres constructions en pierre seront évidemment conservés, de  même certains arbres (vieux individus, rangées bordant les murets) pour maintenir des continuités écologiques et des gîtes pour la faune.  


Une fois les travaux achevés, une convention sera signée pour 5 ans avec un ou plusieurs éleveurs locaux pour la gestion du parcours. En effet, le maintien de la diversité biologique du site, et plus particulièrement de sa vingtaine d’espèces d’Orchidées, dépend du maintien des activités pastorales.


Comme à Bénéchou, il est attendu que la réouverture soit bénéfique pour la faune et notamment les insectes et les reptiles. Certaines espèces patrimoniales et/ou protégées à l’échelle nationale sont particulièrement visées, par exemple le Lézard ocellé, l’Azuré des Orpins et la Magicienne dentelée.


Afin de juger de la réussite de la réouverture des pelouses, des suivis naturalistes vont être mis en place dans l’année suivant la réouverture, soit en 2022, pilotés par Emmanuel Gilhodes et Cassandre Even, salariés de l’Adasea. Il est notamment prévu de réaliser un suivi des Orchidées, des reptiles et de certains insectes (papillons de jour, criquets, sauterelles).

La rédaction