lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > PAC : le ministère précise les dérogations sur les jachères et les rotations pour 2023

08 Août 2022

PAC : le ministère précise les dérogations sur les jachères et les rotations pour 2023

Alors que la Commission européenne a récemment autorisé les États membres à prolonger en 2023 les dérogations sur les jachères et la rotation des cultures, «la France a décidé de mettre en œuvre ces possibilités de dérogations, à titre exceptionnel, pour la campagne 2023», indique le ministère de l’agriculture dans un communiqué le 5 août. «La fauche, le pâturage, ainsi que la mise en culture (...) des jachères seront autorisés», précise la Rue de Varenne. Les agriculteurs ne pourront toutefois pas y implanter de maïs, soja ou taillis à courte rotation. Il s’agit d’une dérogation à la BCAE 8 dans le cadre de la conditionnalité des aides PAC, qui prévoit un minimum de 4% de jachères sur les terres arables. Concernant la BCAE 7, «les agriculteurs français ne seront pas concernés en 2023 par l’obligation de rotation sur 35% des terres arables cultivées». «Il n’y aura en revanche pas de dérogation sur la seconde obligation à la parcelle, entrant en vigueur en 2025» (deux cultures principales distinctes ou une culture secondaire chaque année sur 2022-2025). Dans le contexte de la guerre en Ukraine, ces dérogations visent à «renforcer la capacité de la France à contribuer aux équilibres alimentaires mondiaux», explique le ministère.

La rédaction