lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Les céréales françaises profitent du gros appétit de la Chine (FranceAgriMer)

14 Janvier 2021

Les céréales françaises profitent du gros appétit de la Chine (FranceAgriMer)

Les céréales françaises profitent du gros appétit de la Chine (FranceAgriMer)

FranceAgriMer a le 13 janvier revu à la hausse les exportations de blé et orge vers les pays tiers, soutenues par la demande chinoise qui contribue à une flambée des cours mondiaux. En blé tendre, 7,27 Mt (+180 000 t) sont prévues à l’international sur 2020-21. La France profite d’«un appétit chinois qui ne se dément pas» et des restrictions à l’export de la Russie, a indiqué Marion Duval, adjointe au chef de l’unité Grains et sucre. 1,63 Mt de blé ont été exportées en six mois vers l’Empire du Milieu (+154 % sur un an). En orge, 3 Mt (+100 000 t) sont annoncées vers les pays tiers sur 2020-21. Là encore, c’est la Chine qui tire les exportations avec 1,39 Mt en six mois (+56 %) et même 1,55 Mt cumulées au 11 janvier. Plusieurs facteurs expliquent la forte demande chinoise : une récolte amputée par de mauvaises conditions météo, des besoins en alimentation animale tirés par la consommation de volaille et surtout la reconstitution du cheptel porcin décimé par la peste africaine, selon Marc Zribi, chef de l’unité Grains et sucre. Les prix des céréales continuaient leur ascension le 13 janvier. Peu avant 17h sur Euronext, la tonne de blé tendre affichait 228 € (+3,50 €) sur l'échéance de mars. En maïs et en blé, on atteint «des plus hauts depuis 2013 ou 2014», selon Marc Zribi.