lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Le prochain Sommet de l’élevage en octobre sous le signe de l'installation transmission

31 Mai 2022 | Actus nationales

Le prochain Sommet de l’élevage en octobre sous le signe de l'installation transmission

Le Sommet de l'élevage se tiendra du 4 au 7 octobre à Clermont-Ferrand. Plus de 1 500 exposants, 2 000 animaux et près de 100 000 visiteurs professionnels sont attendus pour participer à cet événement désormais inscrit parmi les plus grands salons mondiaux dédiés aux productions animales.

Rendez-vous incontournable pour les professionnels, le Sommet de l’élevage a bâti sa réputation grâce à la qualité de ses animaux présentés, sélectionnés pour leur haute valeur génétique que ce soit en bovins viande, bovins lait, ovins ou encore équins. Au total, plus de 70 races se retrouvent au Sommet, en concours ou en présentation, soit tout le fleuron de la génétique animale française.

Chaque année, les grandes races bovines font le choix du Sommet pour l’organisation de leur Concours national. C’est la Charolaise qui sera sous les projecteurs en 2022, avec les 400 meilleurs spécimens de la race en compétition durant 4 jours.

Au fil des ans, le Sommet s’est imposé comme un événement de plus en plus international. Cette nouvelle édition, qui mettra à l’honneur la Mongolie, devrait être marquée par le retour en nombre des visiteurs étrangers dans les allées du salon.

Sans oublier que le Sommet, c’est aussi une offre commerciale complète pour toutes les filières de l’élevage et de l’agriculture, un carrefour d’affaires reconnu (100 000 transactions commerciales sont réalisées en moyenne chaque année pendant l’événement) et un forum d’informations avec 70 conférences et colloques proposés durant les 4 jours du salon, traitant des thèmes phares de l’actualité agricole.

Enfin, pour cette nouvelle édition, les organisateurs ont fait le choix de placer l’évènement sous le signe de l’installation et de la transmission,enjeux majeurs pour le renouvellement des générations et l’avenir de l’agriculture française.

À 5 mois de l’ouverture des portes du Sommet, Jacques Chazalet, président du salon, livre ses impressions : «7 mois après la dernière édition, la satisfaction et le ressenti sont toujours les mêmes. Le Sommet est désormais reconnu comme le salon professionnel incontournable, le rendez-vous à ne pas manquer ! On s’attend d’ailleurs à avoir un nombre record d’exposants et de visiteurs cette année, notamment grâce au format de 4 jours qui permet d’accueillir plus de monde grâce à une jou rnée d’ouverture supplémentaire. Et ce, malgré le contexte délicat de ces derniers mois. Je pense que dans chaque crise il y a du bon. Un nouveau cycle économique s’ouvre, davantage recentré sur notre territoire car la France a de nombreux atouts à faire valoir en matière d’agriculture et d’élevage. Des atouts à (re)découvrir au Sommet de l’élevage ! ».

Pour Fabrice Berthon, Commissaire Général du salon, tous les feux sont également au vert : «À ce jour, au niveau commercialisation des stands, nous sommes quasiment complets. Notre objectif de 1500 exposants devrait être atteint pour cette nouvelle édition. J’invite

d’ailleurs les derniers exposants à se manifester dans les meilleurs délais s’ils souhaitent participer cette année. Autre point important, nous avons souhaité placer le Sommet cette année, sous le signe de l’installation et de la transmission. Une thématique qui nous tient particulièrement à cœur car, dans le milieu agricole, c’est un enjeu majeur pour les années à venir. À travers notre événement, notre volonté est d’apporter un éclairage et de sensibiliser les pouvoirs publics pour que des efforts soient faits dans ce sens».

Alors, bien plus qu’un carrefour d’affaires, le Sommet de l’élevage est aussi un formidable outil pour mettre en lumière tous les enjeux de l’agriculture de demain.

Il a pour cela l’ambition de devenir pour la prochaine décennie,le rendez-vous mondial de l’élevage durable.

Parmi les temps forts de cette édition 2022 : le concours national Charolais rassemblera près de 400 animaux en compétition. Le concours européen Simmental mettra en compétition quatre pays : Suisse, Autriche, Allemagne et France. La race ovine Charmoise sera aussi en concours national.

La rédaction

sommet+elevage+installation+transmission+salon+concours