lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Influenza aviaire : l'OIE réclame une «surveillance accrue» et une biosécurité «stricte»

22 Novembre 2021

Influenza aviaire : l'OIE réclame une «surveillance accrue» et une biosécurité «stricte»

Constatant que l'épizootie d'influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) «s'intensifie», l'Organisation mondiale de la sanité animale (OIE) appelle à une «surveillance accrue», d'après un communiqué du 19 novembre. «Durant la période à haut risque pour l'influenza aviaire, d'octobre à avril, les États doivent accroître leurs efforts de surveillance, mettre en place des mesures de biosécurité strictes et assurer un signalement des foyers dans les temps», martèle l'OIE. D'après elle, «environ 16 000 cas d'IAHP en faune sauvage et domestique ont déjà été reportés en octobre». L'OIE rappelle les mesures recommandées: «isoler les oiseaux malades et sains», «désinfecter les bâtiments d'élevage» et «éviter les contacts «directs et indirects entre oiseaux domestiques et sauvages». Sans oublier la «planification des mises en place» de volailles et des «programmes de surveillance des animaux sauvages». Depuis le 1er mai, la maladie a été signalée dans 41 pays, en Afrique, Asie et Europe, précise l'OIE. Alors que des cas ont été confirmés dans quatre pays limitrophes (Allemagne, Pays-Bas, Belgique, Italie), la France est passée en risque «élevé» début novembre.

La rédaction