lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Coopérative UNICOR, l’engagement paysan, première marque de viande éthique

14 Octobre 2021 | Actus nationales

Coopérative UNICOR, l’engagement paysan, première marque de viande éthique

La coopérative UNICOR a lancé à l’occasion du Sommet de l’élevage, la première marque nationale de viande éthique en bœuf, veau et agneau, qu’elle compte bien installer durablement dans les GMS. L’Engagement Paysan, c’est son nom, entend valoriser la viande des adhérents de la coopérative en répondant aux attentes sociétales en matière de qualité, traçabilité, durabilité et équité.


Tout commence par la voix d’une agricultrice, Julie, installée en Aveyron sur une ferme familiale, en GAEC avec son frère, avec un élevage de bovins et d’ovins allaitants. Soucieuse de la qualité des produits de sa ferme, elle entend les valoriser à un prix juste pour elle et pour le consommateur. Son exemple est à l’image des 7 000 agriculteurs adhérents à la coopérative UNICOR qui lancent la première marque nationale de viande éthique. Déclinée dans plusieurs espèces, bœuf, veau, agneau, cette nouvelle entité, bien plus qu’une marque, se veut une réponse aux attentes sociétales. «96% des personnes consomment de la viande mais une majorité d’entre eux ont envie d’être rassurés sur sa qualité, son origine», a introduit Jean-Claude Virenque, président du groupe coopératif UNICOR. «Nous avons axé L’Engagement Paysan sur quatre engagements : la qualité, la territorialité, la durabilité et l’équité», a-t-il complété.


Les coûts de production intégrés

L’Engagement Paysan repose sur des modes d’élevages vertueux de races rustiques locales (Aubrac, Salers, Limousine, Lacaune…) reflets de leur terroir, reconnus pour la qualité de ses productions et ses nombreux signes officiels de qualité.
L’Engagement Paysan garantit des viandes provenant d’animaux élevés par des paysans coopérateurs et dans des fermes situées sur les contreforts du Massif central (principalement l’Aveyron, le Cantal et la Lozère).
L’Engagement Paysan est porté sur un territoire de montagnes et semi-montagnes peu adapté aux pratiques intensives et à la course à la productivité. Les cahiers des charges de production s’inscrivent ainsi dans un équilibre homme/animal/territoire et prennent en compte le bien-être des troupeaux et le respect de leurs besoins naturels (pratique de l’estive et du pâturage au minimum 6 mois par an pour les bovins, veaux fermiers nourris par leur mère en complément de céréales et fourrages).
 L’Engagement Paysan repose sur un parti-pris gagnant/gagnant pour l’éleveur comme pour le consommateur. Ainsi les prix tiennent compte des évolutions des coûts de production (matières premières, etc…) et les contrats garantissent aux éleveurs une régularité des volumes autant qu’une absorption des variations des cours. «Nous nous sommes basés sur la future loi Egalim 2 afin d’intégrer les coûts de production dans le prix des produits», atteste Jean-Claude Virenque. «En vue d’assurer un prix accessible et transparent aux consommateurs», UNICOR s’appuie sur la start-up Karyon qui assurera l’information de traçabilité de la ferme à l’assiette. «Nos partenaires commerciaux comme nos clients finaux pourront, en scannant un QR Code sur la barquette, accéder à des informations totalement infalsifiables sur nos produits», souligne Denis Simon, directeur général d’UNICOR. «Ils pourront ainsi remonter jusqu’à l’éleveur, sa ferme, en apprendre plus sur son travail au quotidien mais également suivre tout le circuit du produit jusqu’au rayon de leur magasin. C’est une exigence de transparence qui nous parait essentiel».
L’Engagement Paysan étant une marque vivante, UNICOR a engagé plusieurs chantiers afin d’aller plus loin sur la qualité, la traçabilité et le bien-être animal. Des discussions sont ainsi engagées avec une ONG pour identifier les améliorations à apporter et mettre en valeur les pratiques de la coopérative auprès des partenaires et consommateurs.
«La maîtrise par notre coopérative de l’ensemble de la chaîne de valeur, de la ferme jusqu’à l’abattage et à la découpe à travers notre pôle viande, est un atout essentiel», exprime Jean-Claude Virenque. Les discussions ont déjà commencé avec les enseignes de la distribution pour un référencement, que les responsables UNICOR espèrent en 2022. Ils misent sur une valorisation d’environ 4 000 tonnes de viande (sur les 12 000 tonnes traitées par Ruthènes viandes) via leur nouvelle marque L’Engagement Paysan.

Un label rouge multi-racial

UNICOR a également annoncé son projet de création d’un label rouge multi-racial afin d’apporter des garanties supplémentaires aux consommateurs et aux clients. Un parti-pris de la diversité pour intégrer le maximum d’agriculteurs à la démarche et ainsi assurer des volumes suffisants et réguliers toute l’année.

Eva DZ