lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Cantines : De Lavergne consulte les élus locaux pour réviser les objectifs d'Egalim

07 Avril 2021

Cantines : De Lavergne consulte les élus locaux pour réviser les objectifs d'Egalim

Dans un entretien accordé à Agra Presse le 2 avril, Célia de Lavergne, députée LREM de la Drôme et rapporteure du chapitre agricole du projet de loi Climat indique qu'elle mène actuellement une concertation avec les élus locaux pour compléter les objectifs d'approvisionnement fixés aux acteurs publics de la restauration collective par la loi Egalim. «Nous avons un vrai sujet sur la viande», souligne Célia de Lavergne. L’un de ses amendements prévoit que 60 % de l’ensemble des achats des viandes et poissons en valeur devront respecter dès 2024 les catégories durables définies par la loi Egalim. «Nous ne dégraderons pas la qualité des 50% d’achats déjà prévus», promet la députée, face au débat soulevé par l’obtention de la certification environnementale de niveau 2 par les volailles de la charte Eva. Selon la députée, un nouvel objectif pourrait aussi être ajouté d’ici la séance concernant les circuits courts. La définition de ce circuit de distribution devrait même être révisée, après celle du ministère de l’Agriculture datant de 2009 qui le limitait à un recours à un intermédiaire au maximum. «Sans vouloir stigmatiser, il s’agit de limiter les risques de voir certains grossistes se poser en intermédiaire», défend la députée. Le texte, rappelle Célia de Lavergne, étendra par ailleurs la loi Egalim à toute la restauration collective privée d'ici 2025.