lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Conseil départemental-Chambre d’agriculture : territoire actif et circuits courts

30 mai 2019

Conseil départemental-Chambre d’agriculture : territoire actif et circuits courts

Le Conseil départemental et la Chambre d’agriculture ont à nouveau mis en avant les démarches de circuits courts, jeudi 23 mai, sur le canton du Villeneuvois et Villefranchois, lors d’une réunion d’échanges organisée à la cuisine centrale de l’EHPAD de Villeneuve d’Aveyron.

Les producteurs et élus du canton ont été accueillis par le docteur Christian Sournac, président de l’EHPAD de Villeneuve d’Aveyron, gestionnaire de la cuisine centrale qui prépare 460 repas par jour, en utilisant de plus en plus de produits locaux. Les repas sont destinés aux résidents de l’EHPAD, aux six écoles du canton, plus le centre aéré et à la livraison de repas à domicile. Le personnel de cuisine est impliqué dans cette action en faveur des circuits courts, a indiqué le docteur Sournac. Il a présenté le fonctionnement de la cuisine centrale en présence des conseillers départementaux Gisèle Rigal et Jean-Pierre Masbou, lesquels relayent sur le terrain le programme UneTerritoire Un Projet Une Enveloppe (TPE) initié pour le Conseil départemental par Jean-Claude Anglars, vice-président du Département et président de sa Commission agricole (1).

Jean-François Gaillard, président du Conseil départemental a fait un nouveau point sur la plateforme internet «www.agrilocal12.fr» mettant en relation directe les acheteurs publics (collèges, lycées, écoles, hôpitaux, EHPAD...) et les fournisseurs (agriculteurs, artisans). Localement, la valorisation des circuits courts, avec l’introduction de produits locaux dans la restauration collective, est accompagnée par la démarche participative «l’Aveyron à la loupe» et le programme TPE porté par les deux conseillers départementaux. La Chambre d’agriculture, à travers son comité de développement agricole du Villefranchois est impliquée. Elle a organisé différentes réunions d’agriculteurs intéressés par la démarche.

Du potentiel à proximité

Certains ont témoigné lors de cette rencontre de Villeneuve, dont Elodie Foucras, jeune maraîchère installée à Lanuéjouls qui a fourni des fraises et salades aux collèges de Baraqueville et de Naucelle, grâce à Agrilocal12. Depuis sa mise en place l’an dernier, le site rassemble «une trentaine d’acheteurs réguliers et environ 70 producteurs» selon Nathalie Ilieff, chargée de mission Agriculture au Conseil départemental. «L’approvisionnement local fonctionne très bien pour les produits laitiers et la viande», précise-t-elle. Le secteur du maraîchage «pêche» un peu, faute de producteurs capables de fournir régulièrement pour le moment. Mais le potentiel est bien là.

Autre, exemple avec Guillaume Cavalerie, présent à Villeneuve, jeune maraîcher bio installé à La Roquette. Il vend déjà sur le marché de Villefranche et au magasin de producteurs «Saveurs paysannes». «Cette démarche en faveur de la restauration collective me plaît», dit-il, «je pourrais en effet produire plus, environ 20 %, si le potentiel est là !». Il est bien là et cela satisfait les élus locaux. Claude Villain, maire-adjoint de Martiel, témoigne : «la cantine de notre école primaire prépare 120 repas/jour. Auparavant, les menus étaient composés de denrées congelées, achetées en GMS ou chez des grossistes, pour un coût marchandises de 1,50 euro/repas. Depuis trois ans, nous sommes dans une démarche en circuits courts, et sans effet sur le coût marchandises qui reste à 1,50 euro/repas (facturé 2,50 euros pour les familles) ! Certes, cela exige plus de travail pour le personnel, et une gestion plus lourde pour les achats. Mais le bilan est positif pour tous, producteurs, enfants, familles, grâce notamment au TPE qui a permis une mise en relation rapide entre nous et les fournisseurs locaux», conclut l’élu.

D.B.

(1) Sur ce canton, le TPE concerne également l’aménagement de chemins de randonnées et la réalisation prochaine de réservoirs d’eau pour six agriculteurs des Causses de Villeneuve.