lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Assemblée générale de Sylva Bois : une belle dynamique économique

28 juin 2018

Assemblée générale de Sylva Bois : une belle dynamique économique

La coopérative forestière Sylva Bois s’est réunie en assemblée générale lundi 25 juin à Camarès. Les adhérents et techniciens ont visité l’après-midi l’entreprise Scierie et palettes de Camarès, un site faisant partie du groupe coopératif présidé par Paul Goudy.

Le président a remercié le maire de Camarès, Jacques Bernat, pour son accueil, mettant en avant l’importance de cette commune pour Sylva Bois. Le groupe coopératif a en effet fait l’acquisition de Scierie et palettes de Camarès en 2016, laquelle était en difficulté. «Notre décision a été dictée par plusieurs points», a déclaré Paul Goudy, «dont celui de conserver notre activité de bois d’éclaircie de petits diamètres et des pins, à proximité de notre zone de production, avec la complémentarité de nos scieries de Pont-de-Salars, Bois du Rouergue (résineux) et de Naucelle, Bois du Ségala (feuillus)». Cette acquisition a permis de maintenir dix emplois sur le site installé aux Boriettes, sur une surface de 22 000 m2, produisant des palettes, avec une amélioration de la productivité de 12 %.

Paul Goudy a également rendu hommage à Jean Maisonnabe, décédé en janvier, ancien directeur de Groupama, des «Forêts des mutuelles» (3 000 ha), et auteur du livre «La forêt sort du bois». «Jean avait cru à la forêt comme outil économique et avait œuvré avec passion toute sa vie dans ce sens», a déclaré le président de Sylva Bois.

1 000 adhérents

Le directeur Eric Lacombe, a passé en revue un bilan d’activité 2017 positif, avec un total de 1 071 adhérents, comptant ainsi 29 nouveaux sociétaires, et un effectif stable de 43 salariés. Les volumes de bois commercialisés sont de 128 000 m3, dont 43 % de bois certifiés gestion durable (PEFC). L’activité des bois sciés a été de 23 000 m3 en 2017, celle des plaquettes de chauffage de 18 500 m3 apparents (MAP). L’activité prestations de service est en hausse (597 000 euros).

Globalement, le bilan de l’année écoulée est sur bonne dynamique, avec comme faits marquants, souligne le directeur, «le fort accroissement de l’activité sylviculture-travaux, le maintien à niveau élevé de l’activité de Bois du Ségala (Naucelle), le rachat de la totalité de Bois du Rouergue (Pont-de-Salars)», et, comme déjà précisé, «le redressement réussi de Scierie et palettes de Camarès». Autre satisfecit, des plantations en hausse, passant de 90 à 130 ha en 2017, avec une majorité de résineux.

Sylva d’Oc

Le groupe a investi 360 000 euros en 2017 dans l’installation d’un séchoir et d’une cabine d’étuvage à Bois du Ségala, et l’amélioration de la chaîne de sciage de Scierie et palettes de Camarès. A noter également, la création récente de l’association Sylva d’Oc, regroupant les professionnels de l’Aveyron, de l’Aude et de la Lozère, présidée par Paul Goudy (présidence tournante). Son objectif : «mettre en réseau notre capacité à mieux répondre à la demande du marché, en massifiant notre offre». Sylva Bois exporte depuis le début de l’année environ 150 tonnes/mois de bois sciés (chêne et hêtre) vers la Chine et le Vietnam, en complément de ventes réalisées avec l’Espagne et l’Italie.

Dans ses orientations 2018-2020, le groupe coopératif forestier a rappelé que le principal moteur de son activité et de ses résultats depuis les quinze dernières années a été porté par sa filiale d’exploitation Syco. «Nos résultats positifs de l’activité exploitation ont en effet permis au groupe d’avoir une solide base financière et d’être propriétaire de scieries» relève Paul Goudy. Et de conclure : «afin d’augmenter l’efficience de notre modèle économique, il faudra accentuer les synergies entre les différentes unités du groupe, en développant notamment de nouveaux marchés (bois énergie) et en diversifiant nos clients (grand export)».

D.B.