lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Restauration collective et circuits courts : producteurs et acheteurs au contact !

28 février 2019

Restauration collective et circuits courts : producteurs et acheteurs au contact !

Le département de l’Aveyron a rejoint l’association nationale Agrilocal.fr afin de bénéficier d’une plate-forme internet favorisant la mise en relation de producteurs agricoles et artisans des métiers de la bouche auprès de la restauration collective. La 1ère rencontre «Au pré de la Ferme» s’est déroulée lundi 25 février à la ferme de la Sarette à Lestrade-et-Thouels autour d’un «speed meeting», pour promouvoir l’outil.

Objectif circuits courts, simplification des appels d’offres, et qualité des produits servis dans les cantines ! Voilà résumé l’outil Agrilocal visant «à développer l’agriculture de proximité, l’artisanat des métiers de bouche, et le renforcement de l’économie locale via la restauration collective et toute la restauration hors domicile», selon le Conseil départemental. Agrilocal est une plate-forme internet de mise en relation d’acteurs du territoire, respectueuse du code des marchés publics, et favorisant les échanges entre acheteurs de la restauration collective et fournisseurs de produits agricoles. Agrilocal12.fr (1) est mis en ligne par le Conseil départemental depuis septembre dernier.

«A ce jour, une trentaine d’acheteurs et plus de 70 fournisseurs se sont inscrits sur notre plate-forme internet», indique Jean-Claude Anglars, vice-président du Conseil départemental, président de la commission agricole. «Plus de 90 commandes ont ainsi été passées générant environ 3 tonnes de denrées alimentaires pour un montant de 25 000 euros TTC (viande, yaourts, œufs...)». L’outil est simple d’usage, gratuit et met en relation immédiate ceux qui vendent et ceux qui achètent des aliments, sans intermédiaires. Les acheteurs sont les écoles, collèges, lycées publics et privés, maisons de retraite publiques et privées, structures d’accueil infantiles, de personnes âgées, d’handicapées, et autres structures assurant de la restauration collective.

Des réunions de terrain

Le Conseil départemental a organisé deux réunions d’information et d’accompagnement en octobre à Millau et St-Affrique. Le déploiement départemental se fera cette année avec d’autres journées d’information, comme c’était le cas ce lundi 25 février sur la ferme de la Sarette à Lestrade-et-Thouels. «Au pré de la ferme» était ainsi programmé dans le cadre de l’action nationale du réseau Agrilocal mise en place chaque année lors du Salon de l’agriculture. Treize producteurs et 25 acheteurs étaient présents à la ferme de la Sarette.

Virginie Albespy, élue de la Chambre d’agriculture, a souligné que l’outil Agrilocal avait pour objectif «de proposer des produits de qualité, notamment dans les menus servis aux enfants». Jean-Claude Anglars a rappelé que l’action Agrilocal portée par le Conseil départemental était dans la continuité de l’opération «l’Aveyron dans l’assiette» dans laquelle sont engagés la moitié des 42 collèges privés et publics du département.

Il ajoute : «le manger local que nous défendons doit être synonyme de valeur ajoutée supplémentaire, si l’on peut dire, pour la agriculteurs. Nous voulons aller plus loin avec cette plate-forme qui simplifie les procédures d’appels d’offres, notamment pour les petites quantités. Le manger local doit se développer dans les écoles. C’est une façon de mieux faire connaître l’agriculture de qualité en mettant en avant une chaîne de valeurs. C’est également une façon de communiquer sur un métier d’agriculteur qui doit toujours être défendu», lance Jean-Claude Anglars. Pour Sébastien David, suppléant du député Viala : «Agrilocal est un outil au service de la valeur ajoutée de nos territoires».

De nouveaux marchés

La ferme de la Sarette utilise la plate-forme Agrilocal depuis janvier. Estelle Haas et Bruno Pomarède sont à la tête d’un cheptel ovins lait de 500 Lacaune en AOP Roquefort sur une SAU de 60 ha. Ils transforment par ailleurs 25 000 litres de lait par an dans leur fromagerie créée en 2015. Ils sont engagés dans la démarche Bleu, blanc, cœur. «Agrilocal a boosté notre production déjà commercialisée en vente directe. Nous avons vendu en janvier environ 1 000 yaourts avec Agrilocal», dit le couple. Il complète : «l’utilisation d’Agrilocal est très simple et respecte les règles des marchés publics et des appels d’offres. Le site fait tout, prend en compte le prix, l’origine, la fraîcheur, la qualité, etc. Auparavant, les procédures d’appels d’offres étaient inaccessibles pour nous petits producteurs. Aujourd’hui, nous avons donc accès à ces nouveaux marchés !». Le couple a mis en production un second troupeau de 130 brebis Lacaune pour produire du lait toute l’année avec confiance. Car la relève est déjà prête ici : «nous avons six enfants, et déjà Hugo, 18 ans est prêt à nous rejoindre !».

D.B.

(1) www.agrilocal12.fr