lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Simmental Aveyron : la dynamique continue

27 février 2020

Simmental Aveyron : la dynamique continue

Le syndicat Simmental Aveyron tenait son assemblée générale jeudi 13 février à Flavin, chez Christian Bessière et Laurence Nayral, éleveurs Simmental et producteur de Bleu des Causses AOP, le fromage mis à l’honneur par l’OS Simmental sur son stand au salon de l’agriculture.

De mémoire d’éleveurs Simmental en Aveyron, l’année 2019 est entré dans l’histoire puisque le syndicat Simmental célébrait les 20 ans du concours départemental de la race, qui se déroule traditionnellement le 1er mai à Saint Amans des Côts. «C’est un événement fédérateur qui a mobilisé beaucoup de monde tant du côté des éleveurs exposants, des partenaires et des spectateurs», a commenté Pierre Salelles, président du syndicat Simmental Aveyron. «Au delà des belles performances réalisées par les 90 animaux présentés, une performance d’ailleurs saluée par l’OS Simmental, nous avons passé un très bon moment de convivialité : la belle dynamique en Aveyron initiée par nos prédécesseurs se poursuit autour de notre race Simmental», se réjouit encore le président. Les responsables de l’OS Simmental citent en effet encore la prestation des Aveyronnais en exemple sur la morphologie des animaux, la qualité des aplombs, la couleur de la robe... et reprennent aussi quelques photos des championnes aveyronnaises sur leur présentation nationale ! «C’est important que l’OS Simmental soit à nos côtés sur le terrain pour faciliter nos échanges, c’est une bonne source d’informations pour tous», a ajouté Pierre Salelles.

Le challenge pour les rendez-vous à venir est de maintenir ce haut niveau de performance ! «Pour 2020, nous voulons d’abord maintenir nos acquis», a avancé Pierre Salelles. «Nous avons trois élevages présents au concours du Salon de l’agriculture à Paris et la présence d’éleveurs Simmental de l’Aveyron pour la promotion de l’AOP Bleu des Causses sur le stand de l’OS Simmental. Bien sûr nous renouvelons aussi notre concours départemental à Saint Amans des Côts le 1er mai, avec le soutien de la municipalité, notre partenaire historique», appuie-t-il. Le syndicat Simmental Aveyron a tenu aussi à remercier Daniel Bonnaud, technicien Coopelso qui suit la Simmental Aveyron depuis plus de 30 ans et qui va faire valoir ses droits à la retraite. Il sera remplacé par Mathieu Romiguières à partir de juin.

Un exemple au niveau national

Parmi les partenaires du syndicat Simmental Aveyron, la coopérative Jeune Montagne représentée par son président, Gilbert Cestrières assistait à l’assemblée générale. De même que Jean-Claude Anglars, président de la commission agricole au Conseil départemental : «je suis heureux de voir une race Simmental en progression dans le département, qui affiche de bons résultats et qui fait parler d’elle sur les concours».

Car les éleveurs Simmental de l’Aveyron ont aussi marqué les esprits au Sommet de l’élevage à Cournon en décrochant notamment le prix de Championne adulte et grande championne, celui de meilleure mamelle adulte et de meilleure fromagère et 4 premiers prix. «Il y a un vent de jeunesse qui souffle sur notre race Simmental en Aveyron. Je suis très fier d’appartenir à ce groupe. Il faut garder cette envie de progresser ensemble !», a encouragé Pierre Salelles. Preuve de ce renouveau, un jeune éleveur, Maxime Miquel vient d’intégrer le conseil d’administration du syndicat Simmental Aveyron.

Les effectifs se portant bien, les performances de la race s’améliorant, la Simmental fait des émules dans les élevages laitiers, notamment dans les systèmes herbagers et chez les éleveurs en Agriculture Biologique. Face à cet engouement, l’OS Simmental a mené une étude sur le croisement de races laitières avec des géniteurs mâles Simmental afin de mettre en avant les atouts.

Une notoriété qui grandit pour le croisement

Une étude a été présentée par Jean-Baptiste Geoffray, responsable du schéma de sélection à l’OS Simmental. «Nous nous sommes basés sur le constat d’une augmentation fulgurante du nombre d’IA en croisement sur d’autres races (+37%) alors que les croisements en race pure sont en baisse (-6%). Nous avons donc interrogé 200 éleveurs qui ont utilisé un taureau Simmental sur plus de 10 vaches, 70 ont répondu à notre enquête», résume-t-il. 60% des répondants sont en système de pâturage, le même pourcentage a un objectif d’absorption de la Simmental à 100% dans leur troupeau et 31% veulent continuer à réaliser du croisement. «Bien souvent ce qui motive leur utilisation d’un taureau Simmental est la musculature, la longévité, les taux, la fertilité, les aspects fonctionnels. En Simmental, il y a une multitude de souches, ce qui limite grandement la consanguinité», détaille Jean-Baptiste Geoffray. Une grande majorité sont satisfaits des résultats en termes de morphologie, de qualités bouchères, de rusticité. 40% des répondants n’ont aucun regret à avoir utilisé la Simmental, certains relèvent le manque d’homogénéité. «Nous n’en sommes qu’aux prémices du croisement des taureaux Simmental mais ces premiers éléments nous serviront d’argumentation», a-t-il avancé. Christian Bessière et Laurence Nayral de la Ferme du Gazenas à Flavin ont apporté leur témoignage en matière de croisement puisque Christian a inséminé toutes ses vaches Montbéliardes avec un taureau Simmental. Installé depuis 1984, il élevait d’abord des Prim’Holstein puis il a introduit des Montbéliardes et des Simmental. Depuis 2004, il a abandonné la Prim’Holstein pour un troupeau mixte Montbéliard - Simmental qui correspond bien à la production de lait pour l’AOP Bleu des Causses.

Christian et Laurence ont pu partager leur expérience avec les participants de l’assemblée générale lors de la visite de leur élevage qui s’est déroulée après le déjeuner pris en commun à la ferme autour bien sûr du Bleu des Causses !

Eva DZ