lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Centenaire du groupe RAGT : avenir et perspectives...

26 décembre 2019

Centenaire du groupe RAGT : avenir et perspectives...

Après avoir célébré cette année le centenaire du groupe RAGT, Claude Tabel, président du directoire, livre la trajectoire de l’entreprise pour demain.

- Quelle est votre vision pour le groupe RAGT demain ?

C. Tabel : «RAGT demain va poursuivre son développement sur ses deux métiers : RAGT Plateau Central et RAGT Semences. L’agriculture évoluant, nous renforcerons plus que jamais le lien entre ces deux activités dont l’innovation est une forte composante.

Notre regard porte d’abord sur la France, puis sur l’Europe et sur le monde parce qu’il est important de se confronter à d’autres visions de l’agriculture pour enrichir nos connaissances.

Le multi-espèces est une des forces et des spécificités du groupe RAGT. Nous disposons d’une palette de variétés large et complémentaire pour raisonner dans une vision globale d’exploitation.

Dans le négoce agricole et le domaine de l’approvisionnement et la distribution, le modèle agricole évolue autour de l’agriculture conventionnelle et biologique, de conservation... Cette tendance n’est pas seulement française. La baisse de l’utilisation des produits de synthèse est la problématique de tous, les raisonnements d’assolement, d’alimentation des animaux changent.

- Quel développement en France, en Europe et dans le monde pour le groupe RAGT dans les années à venir ?

C. Tabel : Pour RAGT Semences, nous allons accentuer le développement de l’activité, à partir de notre matériel génétique, déjà très utilisé dans les zones tempérées en Europe et dans le monde. Aujourd’hui nous nous implantons de plus en plus loin sur des zones tropicales : La Nouvelle Zélande, l’Australie, l’Argentine, les Etats-Unis, le Brésil... Avec ces ouvertures nous enrichissons notre matériel génétique en créant de nouvelles variabilités.

Le contexte réglementaire évolue : le poids de la production végétale est crucial dans l’agriculture de demain. Pour les fourragères, on recherche la résistance aux maladies, la qualité alimentaire... sans oublier le défi climatique. Chaque zone dans le monde, étudie sa solution en fonction de ses particularités. L’Australie est soumise à des températures extrêmes, des sécheresses, de fortes pluviométries... des données qui ne sont pas les mêmes en Aveyron ! L’enrichissement est donc mutuel.

Notre force est de pouvoir nous appuyer sur une reconnaissance mondiale de notre groupe : RAGT se situe dans le top 20 des semenciers mondiaux. Une progression «à l’aveyronnaise» sans faire de bruit pour développer nos produits.

- Quelles solutions pour l’agriculture de demain, de l’Aveyron aux quatre coins du monde ?

C. Tabel : Il n’y a pas de solution unique, nous partageons une culture de l’innovation. C’est en ce sens, que nous avons créé un service Conseil, Innovation, Développement, pour accompagner et adapter nos solutions à chaque agriculteur en fonction de leurs contraintes, de leurs itinéraires techniques, en nous inspirant de nos connaissances enrichies des expériences à travers le monde. Aux Etats-Unis, ils travaillent beaucoup l’automatisme, le suivi par drône... En Argentine, ils sont spécialisés dans l’agriculture de conservation, en Australie, ils s’adaptent aux conditions climatiques extrêmes, en Nouvelle Zélande, ils limitent l’utilisation des intrants pour un coût le plus bas possible. Autant de pistes de travail pour notre groupe.

- Quelles réponses apporte le groupe RAGT aux nouvelles attentes sociétales ?

C. Tabel : Dans notre métier de la semence, notre mission est de trouver des plantes les plus efficientes possibles, résistantes aux maladies... Dans les années 70, nous avons intensifier les travaux sur la qualité des fourrages, la qualité boulangère des variétés de blé, la teneur en huile du tournesol... Nous travaillons donc depuis longtemps sur la qualité alimentaire et sanitaire. De nouvelles problématiques naissent autour du climat, des produits phytos... L’Agriculture Biologique est un mouvement que l’on ne peut ignorer. Notre ambition est d’apporter des solutions à toutes les agricultures.

Le groupe RAGT a la culture du progrès. Notre feuille de route n’a pas changé depuis un siècle, seuls les outils, le rayonnement ont évolué. Mais notre relation au plus près des agriculteurs est inchangée. Nos destins sont intimement liés.

Ce développement, avec le soutien de notre actionnariat, nous le menons de façon mesurée, raisonnée et raisonnable, à la hauteur de nos possibilités. L’objectif n’est pas de doubler ou de tripler le chiffre d’affaires mais de développer une activité harmonieuse et raisonnée, sécurisante aussi pour le groupe qui continue d’embaucher.

- Le groupe RAGT dans 10 - 15 ans ?

C. Tabel : Nous avançons par étape. Mais pourquoi pas demain, être présent dans le sud-est asiatique, en Afrique... où les besoins de progrès et de technicité sont grands pour répondre au défi démographique. Mais comme depuis 100 ans, cette progression se réalisera dans la mesure de nos capacités, sans aller trop vite, en trouvant les bons partenaires, en nous appuyant sur nos 1300 salariés. Le groupe RAGT continuera à investir, à contribuer à la dynamique de ses régions agricoles».

Recueillis par Eva DZ