lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Groupe coopératif UNICOR : «se consacrer à l’essentiel»

26 mars 2020

Groupe coopératif UNICOR : «se consacrer à l’essentiel»

Jean-Claude Virenque, président et Denis Simon, directeur général du groupe coopératif UNICOR.

«Accompagner les agriculteurs pour qu’ils continuent à faire leur métier, à nourrir la population tout en protégeant nos salariés, nos adhérents, tel est le défi que nos équipes relèvent au quotidien. Nous avons pris un certain de nombre de mesures en ce sens. Ainsi dans le domaine de l’appro, nous avons décidé de fermer nos magasins au grand public pour nous concentrer sur l’activité agricole, l’alimentation animale (y compris les animaux de compagnie) sous un mode de Drive. C’est-à-dire que personne ne rentre dans nos magasins, un numéro de téléphone est affiché sur la porte, où les clients peuvent joindre le personnel du magasin pour passer commande. L’objectif est de limiter les contacts, d’aller à l’essentiel.

Pour assurer aux agriculteurs les produits de nutrition animale, nos usines tournent à pleine cadence. Mais nous tenons à alerter nos clients : ce n’est pas la peine de commander plus qu’il ne faut, nous serons en mesure de répondre dans le temps à la demande, nous sommes en capacité de continuer à fabriquer. Le risque peut porter sur l’approvisionnement des matières premières vu les difficultés des chauffeurs routiers à pouvoir acheminer dans les délais et les bonnes conditions la marchandise (difficulté à être hébergés...). Nous regrettons aussi la facturation par les entreprises, des transports à vide et nous espérons que les pouvoirs publics tiendront compte de la hausse de nos coûts logistique.

La collecte des animaux chez nos adhérents se pour- suit mais nous sommes très vigilants à ne ramasser que les volumes demandés par les abattoirs pour éviter de remplir les centres d’allotement. A l’export via notre partenaire BEVIMAC, les échanges sont à l’identique avec l’Algérie et se poursuivent avec l’Italie. Côté ovins par contre, nous craignons une baisse des com- mandes des abattoirs liée à l’arrêt d’activité de la restauration hors domicile. Nous devrons trouver de nouveaux débouchés parce qu’il nous importe de trouver une solution pour la production de nos adhérents. Les

fêtes de Pâques approchent, une période habituelle- ment propice à la consommation de viande d’agneau et nous savons déjà que ce ne sera pas le cas cette année. Les inconnues sont encore très nombreuses...

Nous pouvons assurer que nos équipes sont pleinement mobilisées et nous demandons que nos clients fassent preuve de solidarité, de respect dans leur comportement, de bienveillance envers l’ensemble de nos collaborateurs qui font de leur mieux pour répondre aux besoins. C’est ainsi que nous réussirons à pour- suivre nos activités et à continuer de servir nos clients. Il faut être patient, respecter les gestes barrière qui protègent nos adhérents, nos équipes.

Enfin pour ce qui est des Halles de l’Aveyron, le magasin d’Onet-le-Château reste ouvert sous la forme là aussi d’un Drive depuis le 23 mars. L’objectif est de continuer à servir nos clients».

Eva DZ