lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Approvisionnement cantines scolaires : FDSEA et JA rencontrent la mairie de Millau

25 juin 2020

Approvisionnement cantines scolaires : FDSEA et JA rencontrent la mairie de Millau

FDSEA et JA poursuivent les échanges concernant l’approvisionnement des cantines scolaires. Une délégation a rencontré récemment les élus de la mairie de Millau.

Les mesures de confinement, avec la fermeture des cantines scolaires et de la restauration collective et commerciale, ont eu un impact important pour certaines filières.

Début mai la FDSEA et les JA ont ainsi adressé un courrier auprès des maires, du Conseil départemental et des députés et sénateurs aveyronnais afin de les sensibiliser à la nécessité d’orienter massivement les approvisionnements vers des productions françaises. Les agriculteurs attendent des actes forts de la part des responsables politiques locaux qui assurent la gestion de la restauration collective d’autant que la loi EGALIM prévoit 50 % d’approvisionnement en produits de qualité et durables, dont au moins 20% de produits biologiques dans les cantines à l’horizon 2022.

Suite à ce courrier, des échanges ont eu lieu avec les trois députés aveyronnais et avec certaines mai- ries dont celle de Millau récemment afin d’évoquer la politique d’achat actuelle et les évolutions possibles.

Après un rappel du cadre réglementaire voté dans la loi EGALIM et du contexte actuel pour les producteurs, le maire, son équipe et le responsable de la cuisine centrale ont expliqué leur fonctionnement.

Apprendre à travailler ensemble

La cuisine centrale de Millau assure à ce jour la préparation d’en- viron 1 200 repas par jour pour 1 000 enfants et 200 personnes âgées. Depuis environ 10 ans, les élus et le responsable de la cuisine ont privilégié la proximité en travaillant avec des producteurs locaux. Aujourd’hui environ 50 % des produits sont achetés en circuits courts et 30 % sont issus de l’agriculture biologique (dont 20 % d’origine locale). La motivation principale de l’équipe, c’est l’éducation au bien manger pour les enfants qui s’apprend dès le plus jeune âge.

Cet échange montre que quand la volonté politique et des équipes en cuisine est là, il est possible de travailler avec des produits français voire locaux.

D’autres rencontres avec des municipalités sont à venir. FDSEA et JA sont convaincus qu’il est pos- sible de faire évoluer la façon de commander.

Céline Chassaly