lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Thérondels : une foire réussie sous le soleil

24 mai 2018

Thérondels : une foire réussie sous le soleil

La Foire de printemps de Thérondels a tenu toutes ses promesses, le soleil était au rendez-vous et la troisième vente aux enchères a permis de vendre la trentaine de Bœufs gras du Carladez préparés par les éleveurs de l’Aveyron et du Cantal.

La trentaine de vaches grasses de races Aubrac, Limousine et Salers préparés pour l’occasion dans 17 élevages du Carladez ont toutes trouvé preneur auprès des acheteurs. «Nous sommes très contents car les acheteurs sont de plus en plus nombreux à s’intéresser à nos Bœufs du Carladez», souligne ravi, Jean-Michel Guimontheil, organisateur de la vente des animaux sur la foire de Thérondels.

Une réalité économique

«Mais cette année, dans un contexte général plutôt tendu, les prix ont été un peu en dessous des espérances (6,30 euros/kg pour la plus haute enchère)», a-t-il regretté. «Nous restons tout de même au-dessus des cours standards en ferme ce qui encourage les éleveurs à poursuivre sur cette dynamique. Ils sont d’ailleurs très heureux de contribuer à la relance d’une foire locale», ajoute-t-il.

Les acheteurs, eux, sont au rendez-vous avec notamment la boucherie Grialou de Mur de Barrez, toujours fidèle, et la coopérative CELIA, les deux plus gros acheteurs de la foire mais aussi les Maisons Joffrois et Dutrevis. «La foire attire aussi de nouveaux acheteurs. L’une des bêtes est ainsi destinée à une brasserie parisienne», tient à souligner Jean-Michel Guimontheil, ravi de la notoriété grandissante de l’événement. «A Thérondels, les acheteurs savent qu’ils peuvent trouver des animaux de qualité. C’est une belle récompense pour tous ceux qui participent à la réussite de la vente qui, je le rappelle, n’a que trois ans d’existence», dit encore l’organisateur. La qualité des animaux s’améliorant, nul doute que la foire de Thérondels a encore de belles années devant elle.

L’un des indicateurs de sa réussite est aussi la foule de personnes qu’elle attire. «Nous avons reçu la visite de Jackye Serieys, présidente des Bœufs de Pâques de Baraqueville ainsi que de Patrick Benezit, venu en voisin du Cantal et la présidente de la Communauté de communes, les élus locaux de l’Aveyron et du Cantal», note Daniel Tarrisse, président du comice agricole, organisateur de la foire. «C’est une forme de reconnaissance pour tous les bénévoles qui s’engagent et pour tous ceux qui nous soutiennent», citant en particulier la mairie de Thérondels, le Crédit Agricole.

«Plus que du folklore, notre foire représente avant tout une réalité économique, celle de tout un territoire», avance Daniel Tarrisse. «C’est ce qui fait qu’elle perdure et devient un rendez-vous incontournable pour les éleveurs et pour tous les acteurs locaux». C’est ce message positif que Daniel Tarrisse souhaite faire passer à ses successeurs, à l’automne prochain. «Avec Francis Nolorgues, nous avons relancé cette foire il y a bientôt dix ans, grâce à des fidèles comme la Maison Meyniel de Pons qui a maintenu le marché aux fleurs et la date de notre foire pendant tant d’années ainsi que la Maison Rozières. Une nouvelle dynamique est née autour du fleurissement de Thérondels avec les jeunes et la mairie et l’année prochaine les 10 ans de la foire de printemps», conclut Daniel Tarrisse, plein d’espoir pour l’avenir.

Eva DZ