lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Orages sur le Sévéragais et le Villefranchois : deux missions d’enquête sur le terrain

23 juillet 2020

Orages sur le Sévéragais et le Villefranchois : deux missions d’enquête sur le terrain

 

La mission d’enquête sur le Sévéragais s’est déroulée jeudi 16 juillet en présence des agriculteurs locaux, des responsables professionnels FDSEA et JA et de la DDT (photo FDSEA 12).

L’Aveyron a été particulièrement touché par les orages en ce début d’été, sur le Sévéragais d’abord début juin puis sur le Villefranchois fin juin, causant d’importants dégâts sur les sols.

Les violents orages survenus sur l’est du département début juin puis sur l’ouest de l’Aveyron fin juin, ont causé d’importants dégâts chez les habitants mais aussi chez les professionnels dont les agriculteurs avec d’importants dégâts sur les bâtiments ainsi que sur les sols et cultures. Pour tous les biens qui ne peuvent être assurés, le dispositif national des calamités agricoles peut être sollicité à condition de déposer un dossier départemental de demandes de soutien étayé par la profession en lien avec les services de l’Etat.

Ravinement, ruisseaux sortis du lit...

La première étape sur les deux zones touchées était de réaliser un état des lieux des dégâts et des conséquences des orages. Puis deux missions d’enquête ont été réalisées sur le terrain, afin d’évaluer de visu les impacts. Ainsi, jeudi 16 juillet, les agents de la DDT ont rencontré des agriculteurs et échangé avec les responsables professionnels du secteur de Sévérac d’Aveyron : ils ont visité trois exploitations à Sévérac d’Aveyron, Recoules Prévinquières et Lapanouse de Sévérac. Sur place, la DDT a pu constater le ravinement, les conséquences des débordements des ruisseaux amenant sable, cailloux... dans les parcelles alentours.

Quelques jours plus tard, le 20 juillet, ils se sont rendus sur le Villefranchois où ils ont pu constater les mêmes dégâts à Sanvensa notamment et Monteils : ravinement, digues de lacs écroulées, pertes de terres végétales, silos à rebâcher entièrement... Sur le secteur, on dit qu’il est tombé 120 mm en 2h à peine !

Ces missions d’enquête permettent de réaliser un état des lieux précis des pertes, de recueillir le témoignage des agriculteurs afin de constituer un dossier des plus détaillés pour un passage au Comité départemental d’expertise puis à la Commission nationale de la gestion des risques agricoles. Un seul dossier devrait réunir ces deux épisodes orageux et leurs dégâts.

D.Z.